Sciences

Le Messager Céleste de Galilée est à vendre !

ActualitéClassé sous :Astronomie , Messager Céleste , Galilée

Si vous êtes à court d'imagination pour vos cadeaux de Noël, vous devriez, pour quelques centaines de milliers de dollars, trouver votre bonheur chez Christie's le 2 décembre : une collection de livres scientifiques rares y est présentée.

Le Messager Céleste de Galilée sera la vedette de la vente aux enchères organisée par Christie's. © DR

C'est une vente aux enchères exceptionnelle qui sera proposée à la fin de la semaine au Rockefeller Center de New York. Rassemblés dans l'exposition Beautiful Evidence : The Library of Edward Tufte160 lots seront présentés, principalement des livres.

Edward Tufte est un professeur émérite de sciences politiques, statistiques et informatiques à l'université Yale que le New York Times n'hésite pas à décrire comme le « Léonard de Vinci des données ». Au fil des années, il s'est constitué une collection de livres rares, principalement scientifiques et philosophiques, qui seront proposés aux plus offrants. Voici une sélection d'ouvrages (totalement arbitraire !) qui en feront rêver plus d'un.

Faites votre choix !

Si vos finances sont un peu justes, vous pourrez, pour 2.000 ou 3.000 dollars, repartir avec un traité d'optique rédigé en 1722 par le célèbre Isaac Newton. Il s'agit de l'édition française qui relate les premiers travaux du célèbre scientifique à perruque concernant les phénomènes relatifs à la lumière (réflexions, réfractions, inflexions) et aux couleurs. C'est dans ce livre que Newton décrit la lumière solaire, composée selon lui de particules de masses différentes qui provoquent sur notre rétine des sensations distinctes qu'on nomme « couleurs ».

La version française du premier traité d'optique de Newton date de 1722. © DR

Amateurs de cartes célestes, vous vous laisserez peut-être tenter par l'Uranometria : asterismorum omnium continens, un magnifique atlas stellaire du cartographe allemand Johann Bayer, publié en 1603. Bayer est l'auteur de la première notation des étoiles, qui prendra son nom. Son ouvrage contient 51 cartes du ciel initialement gravées sur des plaques de cuivre. C'est le premier atlas à couvrir l'ensemble de la voûte céleste : il fut réalisé à partir du catalogue d'étoiles du grand Tycho Brahé pour l'hémisphère nord et des registres du navigateur hollandais Pieter Keyser Dirkszoon pour le ciel de l'hémisphère sud. L'Uranometria est estimé entre 40.000 et 60.000 dollars.

La constellation de la Grande Ourse représentée dans l'Uranometria de Johann Bayer. © DR

En 1659, l'astronome hollandais Christiaan Huygens publie son Systema Saturnium. C'est dans ce livre qu'il présente sa découverte de Titan, le plus gros des satellites de Saturne, dont il a mesuré la période orbitale d'un peu plus de 15 jours.

Mais l'ouvrage, après avoir décrit les télescopes de l'auteur et ses observations d'étoiles et de M 42, la nébuleuse d'Orion, est surtout connu pour apporter une explication exacte à quatre décennies d'observations inexplicables des protubérances qui s'étendent de chaque côté de la planète Saturne. Huygens avait compris qu'il s'agissait d'un anneau dont l'aspect se modifiait en fonction de l'orientation de son plan par rapport à la Terre. Comptez entre 25.000 et 35.000 dollars pour acquérir ce document.

Dans son Systema Saturnium, Huygens révèle la nature exacte de l'anneau de Saturne. © DR

La tête dans les étoiles... et la main au porte-monnaie

Pour 20.000 dollars, les amateurs d'éclipses anciennes pourront faire l'acquisition du traité Description of the passage of the shadow of the moon over England, décrivant l'éclipse totale de Soleil qui fut observable depuis le sol anglais le matin du 22 avril 1715. Son auteur n'est autre que le célèbre Edmond Halley qui, 10 ans plus tôt, publiait un ouvrage sur les comètes dans lequel il annonçait la périodicité de l'astre chevelu qui porterait plus tard son nom. Il prévoyait son retour pour la fin de l'année 1758, ce qui s'avéra exact à quelques mois près.

Ce document d'Edmond Halley présente une éclipse totale de Soleil, observable en Angleterre en 1715. © DR

Mais bien entendu, tous les regards se porteront vers le Sidereus Nuncius, le Messager Céleste publié en 1610 par Galilée. Cet ouvrage est le premier dans l'histoire de l'Humanité à décrire le ciel vu à travers une lunette. La surface cratérisée de la Lune, les taches du Soleil et les quatre satellites de Jupiter sont présentés dans ce petit traité d'astronomie que Galilée rédigea en latin en moins de six semaines. Dans cet ouvrage, Galilée rapporta également l'observation d'étoiles nébuleuses résolues sous la forme d'amas stellaires. Pour vous procurer cette merveille, il vous faudra débourser entre 600.000 et 800.000 dollars. Joyeux Noël ! 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi