De gauche à droite sur les images de SDO obtenues cette nuit, on voit la comète Lovejoy foncer vers le Soleil puis échapper au piège sans qu'on sache encore combien lui a coûté ce survol. © Nasa/SDO

Sciences

La comète Lovejoy a réussi son survol solaire !

ActualitéClassé sous :Astronomie , comète Lovejoy , C/2011 W3

Contre toute attente la comète Lovejoy est parvenue à se sortir de la fournaise solaire cette nuit. Le spectacle devrait donc continuer...

Depuis plus de 48 heures, la communauté astronomique suit l'extraordinaire aventure de C/2011 W3, une comète du groupe de Kreutz découverte le 2 décembre dernier par l'amateur australien Terry Lovejoy. Lancé en direction du Soleil qu'il a survolé cette nuit à 140.000 kilomètres de distance, cet astre chevelu est un énorme fragment (200 mètres de diamètre) d'une comète géante qui se serait brisée au XIIe siècle.

En plus de 15 ans de bons et loyaux services, le coronographe Lasco C3 de la sonde solaire Soho n'avait jamais montré de comète aussi brillante au voisinage du Soleil. Les astronomes ont d'ailleurs observé un discret compagnon de C/2011 W3, un autre fragment beaucoup plus petit qui se déplaçait parallèlement.

La comète Lovejoy, ou C/2011 W3, fonçant vers le Soleil et saisie par le coronographe Lasco C3 (Large Angle and Spectrometric Coronagraph) de l'observatoire solaire spatial Soho, le 15 décembre. © Soho/Lasco/Esa/Nasa

De combien la comète aura-t-elle maigri ?

Cette nuit, C/2011 W3 est passé derrière le cône occulteur du coronographe et les scientifiques se sont alors tournés vers les images fournies par SDO (Solar Dynamics Observatory). Satellite de la Nasa lancé en 2010 pour surveiller les sautes d'humeur de notre étoile, SDO peut observer l'atmosphère solaire dans un grand nombre de longueurs d'onde en continu depuis une orbite géosynchrone.

En juillet 2011, SDO était déjà parvenu à filmer une autre comète kamikaze qui s'était vaporisée au contact de notre étoile. La comète C/2011 W3 allait-elle subir le même sort ? Eh bien non ! Comme l'espéraient les astronomes les plus optimistes, l'astre chevelu est ressorti de la fournaise solaire sans qu'on sache encore l'ampleur de la cure d'amaigrissement dont il a été victime cette nuit. Les heures qui viennent permettront peut-être d'admirer, sans instrument, depuis les tropiques et l'hémisphère sud, une belle comète en train de s'éloigner du Soleil...    

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi