Grâce au satellite solaire SDO, on vient d'observer pour la première fois la désintégration totale d'une comète qui plongeait dans le Soleil.
Cela vous intéressera aussi

Le 10 mai dernier, l'observatoire spatial SohoSoho avait filmé la chute d'une comète sur le Soleil. La vidéo proposée par la Nasa montrait l'astreastre chevelu se précipiter en direction de notre étoile puis disparaître derrière le disque occulteur du coronographecoronographe du satellite. En effet, pour observer les régions solaires périphériques, Soho dispose d'un coronographe dans lequel un cônecône central cache le Soleil de façon à ne pas éblouir le capteurcapteur. Les scientifiques un peu frustrés devaient donc se contenter jusque-là d'imaginer la fin de la comètecomète se vaporisant dans la fournaise de notre étoileétoile.

Mais depuis février 2010 les astronomesastronomes disposent d'un nouvel observatoire solaire, SDO (pour Solar Dynamics Observatory), capable d'observer l'atmosphèreatmosphère solaire dans un grand nombre de longueurs d'ondelongueurs d'onde, comme l'ultravioletultraviolet extrême. Le 6 juillet dernier, SDO a réalisé une vidéo pendant une quinzaine de minutes montrant l'évaporation d'une comète victime de la chaleurchaleur et des radiations solaires. L'orbiteorbite de l'astre chevelu laisse penser qu'il devait s'agir d'une comète membre du groupe de Kreutz, du nom de l'astronome allemand qui en 1901 confirma l'existence de cette famille de comètes circulant à proximité du SoleilSoleil.