Annoncée comme une des plus belles comètes de ce siècle, C/2012 S1 (Ison) qui est passée près de Mars le 1er octobre, a été photographiée par l’orbiteur de la Nasa, MRO. Une rencontre entre la Planète rouge et la comète, saisie à l’aube depuis la Terre par de nombreux astronomes amateurs.
Cela vous intéressera aussi

Découverte il y a un petit peu plus d'un an alors qu'elle se trouvait entre SaturneSaturne et JupiterJupiter, la comète C/2012 S1 est plus volontiers désignée comète Ison en référence aux astronomesastronomes Vitali Nevski et Artyom Novichonok qui l'ont débusquée dans le cadre de l'International Scientific Optical Network. Événement notable à l'occasion de son périhéliepérihélie, elle vient probablement de faire sa première entrée dans le système solairesystème solaire interne. Issue du lointain, froid et sombre nuage d’Oort, important réservoir de comètescomètes, elle ne s'est encore jamais frotté les ailes à notre étoileétoile.

Survivra-t-elle aux flux violents de particules solaires lorsqu'elle ne sera plus qu'à 1,16 million de km de la surface du Soleil ? Pour connaître la suite, il faudra attendre le 28 novembre prochain, vers 23 h (TU). Pour l'instant, il reste encore à la petite comète Ison un peu moins de 240 millions de km à parcourir.

Une vue de Mars (en bas de l'image) en conjonction avec la comète Ison (bien visible en haut) et l'astéroïde Eros. © Rolando Ligustri

Une vue de Mars (en bas de l'image) en conjonction avec la comète Ison (bien visible en haut) et l'astéroïde Eros. © Rolando Ligustri

Ison photographiée dans la banlieue de Mars

Passant dans les parages de Mars, à 10,5 millions de km seulement de sa surface le 1er octobre dernier, la comète a été prise pour cible à trois reprises par la caméra haute résolutionrésolution Hirise (High Resolution Imaging Science Experiment) de la sonde spatiale américaine MRO (Mars Reconnaissance Orbiter).

Pour l'heure, seules les images brutes de la comète capturées le 29 septembre, à environ 13 millions de km de distance ont été livrées. Rien de très spectaculaire, certes, mais pour les scientifiques les données recueillies renseignent sur son noyau, ses taille et son activité, et donc son évolution. Depuis le sol de la Planète rouge, les roversrovers Curiosity et OpportunityOpportunity ont vraisemblablement tenté de photographier la comète qui est passée six fois plus près de leurs caméras qu'elle ne le fera de la TerreTerre le 26 décembre prochain. Mais il semble que l'entreprise ait échoué...

D'une luminositéluminosité légèrement en deçà des prévisions, l'atmosphèreatmosphère (ou comacoma) de Ison commence à peine à s'étendre. Naturellement, plus cette « boule de roche et de glace » s'approchera du SoleilSoleil, plus sa luminosité sera augmentée. Si le vent solaire ne l'a pas brisée, elle devrait être visible dans le ciel de jour. Pour comprendre son mouvementmouvement, on peut consulter une superbe animation de son passage sur le site de Solar System Scope. Avant cela, vous pourrez essayer de l'observer à l'œilœil nu au début du mois de novembre, en la recherchant entre les constellations du Lionconstellations du Lion et de la Vierge, une heure environ avant le lever du Soleil.