Sciences

Un balai de sorcière dans la constellation des Voiles

ActualitéClassé sous :Astronomie , NGC 2734 , nébuleuse

La nébuleuse NGC 2734 est représentée sur une nouvelle image de l'observatoire de La Silla au Chili. Ce curieux nuage de gaz brillant fait partie d'un gigantesque anneau de résidus, vestiges d'une explosion de supernova survenue il y a environ 11.000 ans.

La nébuleuse du Crayon (NGC 2736) aux formes curieuses est représentée sur cette image de l'observatoire de La Silla de l'ESO au Chili. Cette nébuleuse est une petite partie des énormes restes laissés par une explosion de supernova qui eut lieu il y a 11.000 ans. Cette image a été réalisée par la caméra WFI (Wide Field Imager) sur le télescope de 2,2 m MPG/ESO à l'observatoire de La Silla de l'ESO au Chili. © ESO

Malgré la tranquillité et la beauté apparemment immuable d'une nuit étoilée, l'univers est loin d'être un long fleuve tranquille. Les étoiles naissent et meurent au long d'un cycle sans fin et, parfois, la mort d'une étoile peut créer un paysage d'une incroyable beauté, alors que sa matière est propulsée dans l'espace et forme des structures étranges dans le ciel. Cette nouvelle image réalisée avec la camera WFI (Wide Field Imager) sur le télescope MPG/ESO de 2,2 m à l'observatoire de La Silla de l'ESO, au Chili, montre la nébuleuse du Crayon sur un arrière-plan riche en étoiles.

Ce nuage à la forme bizarre, également connu sous la dénomination NGC 2734, est une petite partie des vestiges d'une supernova dans la constellation australe des Voiles. Ces filaments brillants ont été créés par la mort violente d'une étoile qui a eu lieu il y a 11.000 ans. La partie la plus lumineuse ressemble à un crayon, d'où son nom, mais la structure dans sa globalité ressemble plus à un traditionnel balai de sorcière. Le reste de la supernova de Vela est une enveloppe de gaz en expansion née de l'explosion de la supernova. Initialement, l'onde de choc se déplaçait à des millions de kilomètres par heure, mais en s'étendant dans l'espace, elle a pénétré le gaz interstellaire qui l'a ralentie considérablement et a créé des plis de nébulosités aux formes étranges. La nébuleuse du Crayon est la partie la plus brillante de cette énorme enveloppe.

Emplacement de la nébuleuse du Crayon (NGC 2736) dans la constellation des Voiles. Cette carte montre la plupart des étoiles visibles à l'œil nu dans de bonnes conditions et la nébuleuse du Crayon est indiquée par un cercle rouge sur l'image. Il est nécessaire d'avoir un ciel bien noir et un télescope puissant pour pouvoir voir cette faible nébuleuse, telle une longue raie fine. © ESO, IAU, Sky & Telescope

Une nébuleuse toujours en mouvement

Cette nouvelle image montre de grandes et fines structures filamenteuses, de plus petites concentrations de gaz brillants et des zones de gaz diffus. L'apparence lumineuse de la nébuleuse vient des régions denses en gaz qui ont été heurtées par l'onde de choc de la supernova. Alors que l'onde de choc voyage dans l'espace, elle percute la matière interstellaire. Au début, le gaz a été chauffé à des millions de degrés, mais par la suite il s'est refroidi et continue d'émettre cette faible lumière capturée sur cette image. En regardant les différentes couleurs de la nébuleuse, les astronomes ont été capables de cartographier la température du gaz. Certaines régions sont encore tellement chaudes que l'émission est dominée par les atomes d'oxygène ionisé qui brillent en bleu sur l'image. D'autres régions plus froides émettent une lumière rouge, due à l'émission de l'hydrogène.

La nébuleuse du Crayon mesure environ 0,75 année-lumière de long et se déplace dans le milieu interstellaire à environ 650.000 km/h. Remarquablement, même à cette distance d'environ 800 années-lumière de la Terre, cela signifie qu'elle changera sensiblement de place par rapport aux étoiles en arrière-plan au cours de la durée d'une vie humaine. Ainsi, même après 11.000 ans, l'explosion de la supernova continue de changer la physionomie du ciel nocturne.

Cela vous intéressera aussi