Le très grand télescope de l'ESO, le VLT, a pris l'image la plus détaillée d'une partie spectaculaire de la nurserie stellaire appelée NGC 6357. L'image montre de nombreuses jeunes étoiles chaudes, des nuages de gaz lumineux et des formations de poussière bizarres sculptées par le rayonnement ultraviolet et les vents stellaires. © ESO

Sciences

Le VLT regarde de près la nébuleuse NGC 6357

ActualitéClassé sous :Astronomie , VLT , amas d'étoiles

Le très grand télescope de l'ESO, le VLT, nous offre l'image la plus détaillée d'une partie spectaculaire de la nurserie stellaire appelée NGC 6357. On peut y voir de nombreuses jeunes étoiles chaudes, des nuages de gaz lumineux et des formations étranges de poussière sculptées par le rayonnement ultraviolet et les vents stellaires.

NGC 6357 a été observée visuellement pour la première fois par William Herschel depuis l'Afrique du Sud en 1837. Enfouie en profondeur dans la Voie lactée, dans la constellation du Scorpion, cette nébuleuse est une région de l'espace où naissent de nouvelles étoiles dans des nuages chaotiques de gaz et de poussière. Les parties externes de cette grande nébuleuse ont maintenant été photographiées par le VLT de l'ESO produisant la meilleure image jamais réalisée de cette région.

Cette nouvelle image montre une large rivière de poussière en travers du centre qui absorbe la lumière des objets plus distants. Sur la droite, on peut observer un petit amas de jeunes étoiles blanc bleuâtre brillantes qui se sont formées dans le gaz. Elles n'ont probablement que quelques millions d'années, ce qui est très jeune au regard des standards stellaires. L'intense rayonnement ultraviolet émanant de ces étoiles creuse une cavité dans le gaz et la poussière alentour, leur donnant des formes étranges.

Pismis 24, un amas d'étoiles de la nébuleuse NGC 6357, a déjà été imagé par le télescope spatial Hubble. © Nasa/Esa/J. Maíz Apellániz (Instituto de Astrofísica de Andalucía, Spain)

Lumière contre poussière

L'image dans son ensemble est couverte de traînées sombres de poussière cosmique, mais quelques-unes des plus fascinantes structures sombres apparaissent tout en bas, sur les bords droits de l'image. À cet endroit, le rayonnement des jeunes étoiles brillantes a dessiné des colonnes en forme de trompe d'éléphant, semblables aux fameux « Piliers de la Création » de la nébuleuse de l'Aigle. La poussière cosmique est bien plus fine que la poussière domestique qui nous est familière. Elle ressemble bien plus à de la fumée et est essentiellement constituée de minuscules particules de silicates, de graphite et de glace d'eau qui sont produites puis éjectées dans l'espace par les précédentes générations d'étoiles. La partie centrale lumineuse de NGC 6357 contient un amas d'étoiles très massives dont les membres sont parmi les plus brillants de notre galaxie.

Cette région interne, non visible sur cette nouvelle image, a été très étudiée par le télescope spatial Hubble. Mais cette nouvelle image montre que même les parties externes les moins connues de cette nurserie abritent des structures fascinantes que la puissance du VLT peut dévoiler.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi