Sciences

(Mise à jour) Tir avorté de la première Ariane 5 ''10 tonnes'' avec deux satellites à bord

ActualitéClassé sous :Astronautique

-

Mise à jour : Lancement d'Ariane 5 reporté de "quelques jours"

Le lancement des satellites Hot Bird TM 7 et STENTOR par la nouvelle version de la fusée Ariane 5 a été reporté de "quelques jours", suivant une déclaration de Jean-Yves Le Gall, président d'Arianespace, qui ajoute qu'une date précise sera déterminée la semaine prochaine.
(Mise à jour) Tir avorté de la première Ariane 5 ''10 tonnes'' avec deux satellites à bord
Au cours d'une conférence de presse, il a aussi précisé que l'anomalie ayant empêché l'allumage du moteur Vulcain provient de l'installation au sol et non du lanceur lui-même, qui s'est parfaitement comporté.

A 6,8 secondes de l'instant prévu pour l'envoi par le logiciel de contrôle des opérations de l'ordre d'allumage du moteur Vulcain, le logiciel de contrôle des opérations au sol ordonne l'ouverture simultanée des deux bras cryogéniques porteurs des conduites d'alimentation et le déclenchement des allumeurs de mise à froid de la table de lancement, qui ont pour fonction d'assurer la combustion de l'hydrogène de mise en froid du moteur. Mais le compte-rendu de cette mise à feu n'est pas parvenu au logiciel de contrôle des opérations au sol, à la suite de quoi le logiciel de contrôle des opérations de bord n'a pas enclenché la séquence d'allumage comme il aurait dû le faire à -3,0 secondes. A partir de là, les opérations se sont arrêtées.

Jean-Yves Le Gall ajoute que les réservoirs de l'étage cryogénique supérieur du lanceur est en cours de purge, mais que celle-ci doit se faire par des conduites internes à la fusée et non par les ombilicaux prévus à cet effet, car ceux-ci venaient d'être déconnectée avant l'incident. Elle sera donc plus longue qu'à l'accoutumée et durera environ 25 heures, après quoi Ariane 5 sera ramenée dans son bâtiment d'assemblage pour y subir diverses vérifications.

Alors que le compte à rebours s'était parfaitement déroulé, interrompu seulement quelques minutes suite à une surcharge informatique, le lancement de la nouvelle version de la fusée européenne Ariane 5 a dû être interrompu en urgence.

Tous les spectateurs du lancement ont pu voir le compte à rebours s'égrener et le pré-allumage du gros moteur Vulcain se produire dans un nuage de vapeur blanche, lorsque soudainement, la chronologie s'est interrompue et la mise à feu stoppée.

Il n'a pas fallu longtemps aux techniciens d'Arianespace pour analyser la situation et comprendre ce qui se passait: l'ouverture des bras cryogéniques de l'étage supérieur a subi un dysfonctionnement, et ne s'est pas produite. Puisque la confirmation d'ouverture des bras n'a pas été donnée, l'ordinateur de bord a interrompu l'alimentation en carburant du premier étage, alors que la séquence d'allumage avait déjà commencé, et le programme de vol a été annulé.

Cette sécurité est automatique, aucune décision humaine n'étant requise pour interrompre un lancement dans cette situation, à un moment où des milliers de paramètres différents sont examinés chaque seconde et où le moindre incident peut avoir des conséquences catastrophiques.

Il n'est pas possible actuellement d'estimer la durée du report de vol, mais il est vraisemblable que le départ d'Ariane 5 sera remis à plusieurs jours, voire plusieurs semaines suivant l'origine du problème.

Vous pouvez voir en exclusivité un extrait du lancement avorté sur notre site en cliquant ICI. Cet enregistrement couvre la période de H0+6 à H0+37 secondes.

Ariane 5 (V 157, AR 517) devait placer sur une orbite de transfert géostationnaire le satellite de télécommunications Hot Bird-7 pour Eutelsat et le satellite technologique en télécommunications spatiales, STENTOR pour le Centre National d'Etudes Spatiales.

Ce vol devait marquer la première utilisation de l'Ariane 5 ECA. Plus puissante que l'Ariane 5 de base, l'Ariane 5 ECA est équipée d'une version améliorée de son principal moteur, le Vulcain (Vulcain 2) et d'un nouvel Etage Supérieur Cryotechnique A (ESC-A, préfigurant l'ESC-B à l'horizon 2006). Ce nouvel étage a nécessité la modification d'une des tables de lancement. Ariane 5 E/CA devrait être capable de placer jusqu'à 10 tonnes en orbite de transfert au regard des 6,5 tonnes atteint aujourd'hui et conforter du coup son avance sur ses principales concurrentes que sont les fusées américaines Atlas 5 et Delta 4 dont le premier tir de qualification vient d'avoir lieu avec succès (20 novembre 2002).

Par Jean Etienne (Futura-Sciences Belgique) et Rémy Decourt (Flashespace)

C'était en direct sur Futura-Sciences...

Comme à l'accoutumée, Futura-Sciences et Space News se sont associés pour vous permettre de suivre en direct ce lancement.

Le direct est rapporté du fait le plus récent au fait le plus ancien ; les heures correspondent à celles de Paris soit TU+1.

    Direct terminé.

    - Motif de l'abandon de séquence, suivant J-Y Le Gall: une difficulté s'est produite au niveau de l'ouverture des bras cryogéniques 5,5 secondes avant la mise à feu et l'ordinateur de bord a interrompu l'alimentation du Vulcain par mesure de sécurité.
    - Dans quelques instants, déclaration de J-Y Le Gall, P-DG d'Arianespace
    - 23:51 - Début de la purge des réservoirs
    - Mise du lanceur en position de sécurité
    - Situation de tir avorté confirmée par DDO
    - Lancement annulé
    - TIR AVORTE - MOTEUR VULCAIN ARRETE PREMATUREMENT
    - HO Allumage du moteur Vulcain 2
    - H - 05.5 s - Ecartement des bras cryogéniques
    - H - 04 s - Ejection de tous les câbles ombilicaux. Le lanceur est isolé.
    - H - 1 mn 00 s - Le lanceur bascule sur sa propre alimentation électrique et devient autonome
    - H - 4 mn 00 s - Pressurisation des réservoirs
    - Le départ est programmé pour 23h47m06s de Paris
    - 23h40 - Reprise du compte - Déclaration "All systems go", début de la séquence synchronisée
    - 23h40 - Compte à rebours toujours interrompu. La chronologie reprendra au niveau h-7mn
    - 23:37 - Les ingénieurs sont toujours occupés à diagnostiquer la panne. Pas d'information de reprise.
    - 23:34 - Toutes les fonctions du lanceur sont bonnes - Problème informatique à la source de l'interruption du compte non encore résolu.
    - 23:32 - Pas encore d'annonce de la reprise de la chronologie
    - Compte à rebours toujours interrompu.
    - L'arrêt de la chronologie provient de la surcharge d'un ordinateur de bord
    - Motif de l'interruption toujours inconnu
    - Remise du compte à rebours à H-7 mn. Toujours interrompu.
    - H-13 sec - Interruption du compte
    - H - 1 mn 00 s Le lanceur bascule sur sa propre alimentation électrique et devient autonome
    - H - 7 mn 00 s Déclaration "All systems go", début de la séquence synchronisée
    - H-10mn - Toutes les conditions sont OK.
    - H-20 mn - Toutes les conditions sont bonnes, météo excellente. Petite inquiétude au niveau des communications avec le lanceur. Le compte se poursuit.
    - Direct prévu à partir de 23H heure de Paris ou 22H TU le jeudi 28 novembre 2002, soit 23 minutes avant le lancement prévu.

Cela vous intéressera aussi