Décollage du lanceur Falcon-9 depuis le pas de tir LC-40 de la base de lancement de Cap Canaveral en Floride, à côté du Centre spatial Kennedy. Tout s’est bien passé jusqu’à la séparation du lanceur et de la capsule. Un problème affectait le système de propulsion de la capsule, et a été réglé dans les heures suivantes. © Nasa

Sciences

La capsule Dragon de SpaceX amarrée à l'ISS

ActualitéClassé sous :Astronautique , SpaceX , Falcon

Malgré un problème technique survenu quelques instants après la séparation avec son lanceur, la capsule Dragon de SpaceX s'est amarrée avec succès à la Station spatiale. Cette mission est la deuxième des 12 missions commerciales à réaliser dans le cadre du programme CRS (Commercial Resupply Services).

Moins de deux jours après son lancement, la capsule Dragon a été capturée par le bras robotique Canadarm2 de la Station spatiale et fixée au module Harmony. Cette manœuvre a été réalisée par les contrôleurs de mission au sol basés au siège de l'Agence spatiale canadienne et au Centre spatial Johnson à Houston, au Texas, qui ont piloté le Canadarm2 pour amarrer la capsule Dragon à la station, réalisant ainsi cette opération pour la première fois à distance à partir du sol.

Pour cette deuxième mission commerciale confiée à SpaceX et financée par la Nasa, la capsule transporte près de 600 kilogrammes de fret, dont plusieurs expériences scientifiques. Certaines de ces expériences vont permettre d'améliorer notre compréhension sur la façon dont les humains s'adaptent à l'espace et l'impact des vols spatiaux de longue durée sur le corps humain. D'autres ont pour objectif d'accroître les rendements des cultures terrestres et d'aider à produire une alimentation pour les futurs voyages humains dans l’espace.

La capsule Dragon au-dessus de l’Afrique subsaharienne, en phase finale d'approche avant sa capture par le bras robotique de la Station spatiale (à gauche). À cause d’un problème technique, l’amarrage prévu samedi dernier a été reporté au lendemain. © Chris Hadfield

Un pépin technique sans gravité pour la capsule Dragon

Lors du vol précédent, le lanceur Falcon-9 avait perdu un de ses neuf moteurs pendant le décollage. Cette fois-ci, c'est la capsule Dragon qui a occasionné quelques frayeurs aux responsables de la mission. Quelques minutes après la séparation de Dragon et du lanceur, les contrôleurs au sol se sont aperçus du dysfonctionnement de trois des quatre groupes du système de propulsion de la capsule. Au nombre de 18, ces propulseurs sont utilisés pour le contrôle d'attitude ainsi que pour les corrections et les changements d'orbite, et notamment lors des manœuvres à proximité de l'ISS. Chaque moteur délivre une poussée de 400 newtons.

Le problème a été réglé quelques heures plus tard, mais a provoqué le report à dimanche de l'amarrage de la capsule à l'ISS, initialement prévu samedi. Le problème n'a pas eu de conséquences sur les expériences transportées par la capsule de SpaceX. Quant au retour sur Terre, il est toujours prévu le 25 mars. La capsule Dragon effectuera un amerrissage parachuté dans l'océan Pacifique au large de la Californie. Elle rapportera un peu plus d'une tonne de matériel, dont des résultats de recherche médicale ainsi que des équipements utilisés sur la Station.

Cela vous intéressera aussi