Sciences

En bref : Phobos-Grunt s’apprête à plonger dans l’océan près de Madagascar

ActualitéClassé sous :Astronautique , Phobos-Grunt , chute de satellite

Dimanche ou lundi, la sonde Phobos-Grunt retombera sur Terre et s'abîmera probablement dans l'océan Indien à proximité de Madagascar et des Seychelles, prévient l'agence russe Roscosmos. Mais l'incertitude sur le point de chute est assez considérable.

La trajectoire actuelle de Phobos-Grunt autour de la Terre. La sonde suit actuellement une orbite elliptique entre 163,5 et 193,9 km, inclinée de 51,4° par rapport à l'équateur. Le moment le plus probable de la rentrée atmosphérique serait le lundi 15 janvier à 16 h 12 (heure de Moscou, soit 12 h 12 TU), ce qui donne comme point de chute une zone située dans l'océan Indien au nord de Madagascar. © Roscosmos

La saga de Phobos-Grunt, la sonde russe qui devait partir vers Mars mais qui s'est perdue en orbite terrestre, va prendre fin dans moins de trois jours. Actuellement sur une orbite elliptique entre 51,4° de latitude nord et 51,4° de latitude sud, elle se rapproche de l'atmosphère. Son apogée (point le plus éloigné du sol) est à seulement 194 km et son périgée à 164 km, si bien que le freinage atmosphérique se fait donc sentir et, la vitesse de l'engin diminuant, la chute est inexorable... et prédictible.

Ce sera le 15 ou le 16 janvier, affirme l'agence spatiale russe Roscosmos, donc dimanche ou lundi. Le moment le plus probable est le 15 janvier à 12 h 12 TU, soit 13 h 12 en heure française. Si la chute a lieu effectivement à ce moment, les fragments de Phobos-Grunt - qui se sera désintégrée au cours de sa rentrée dans l'atmosphère - tomberont dans l'océan Indien, par 12 ou 13° de latitude nord et environ 49° de longitude est (voir la carte). L'endroit se trouve au nord de Madagascar, non loin (au nord) de l'atoll d'Aldabra, dans les îles Extérieures, un archipel des Seychelles.

Mais, toujours selon Roscosmos, l'incertitude sur la position pronostiquée est maximale puisque le lieu de rentrée dans l'atmosphère pourrait se situer « entre 51,4° de latitude nord et 51,4° de latitude sud », c'est-à-dire n'importe où sur l'orbite. Sur la carte montrant la trajectoire du satellite, on constate que la chute pourrait se produire quelque part entre l'Atlantique sud, du côté de l'île Tristan da Cuhna et l'île de Sakhaline, à l'extrême est de la Russie. Entre les deux, la trajectoire survole l'Inde (et Delhi !) puis la Chine et la Mongolie (apparemment presque au-dessus de sa capitale Oulan-Bator...).

On ne peut qu'espérer que le point de chute le plus probable, au nord de l'atoll d'Aldabra, en plein océan, sera le bon...

Cela vous intéressera aussi