Le satellite UARS a terminé sa chute samedi matin mais on ignore encore où sont tombés les débris. Une image radar le montre peut-être se désintégrant au-dessus du Canada.
Cela vous intéressera aussi

La dernière fois qu'on l'a vu, le satellite UARS pénétrait dans les hautes couches de l'atmosphèreatmosphère entre le Canada et l'Afrique. Alors qu'il avait commencé à se désintégrer, il a survolé l'océan Indien et l'océan Pacifique. Puis plus rien. Selon la NasaNasa, sa trajectoire venait de se modifier fortement.

Entre 5 h et 7 h du matin (en heure française), les débris se sont donc étalés sur une vaste zone et on ignore où sont tombés les gros morceaux. La Nasa avait annoncé pouvoir prédire le point de chute une vingtaine de minutes avant mais n'a pu tenir sa promesse.

Une trace radar aurait été signalée, sur TwitterTwitter, au-dessus du Canada, qui pourrait correspondre au début de la réentrée. Il faut maintenant attendre les témoignages...