Sciences

En bref : un morceau de fusée russe s'écrase dans les eaux canadiennes

ActualitéClassé sous :Astronautique , Baïkonour , Proton-M

Après avoir largué trois satellites, une fusée russe a plongé dans l'atmosphère et un volumineux morceau s'est écrasé au large des côtes du Labrador.

Fusée Proton-M

Partie le 25 décembre de Baïkonour, une fusée Proton-M a lancé vers leurs orbites trois satellites du réseau Glonass. Analogue au GPS américain, ce système de navigation comporte désormais 20 satellites.

Le lancement s'est apparemment bien déroulé et lors de la retombée dans l'atmosphère, le reste de la fusée s'est fragmenté. Mais l'un des morceaux, plus gros que les autres, a été détecté par les radars du Norad (North American Aerospace Defense Command, Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord).

Sa taille est inconnue mais sa surface a pu être estimée à environ 20 mètres carrés, d'après la presse canadienne. L'objet a survolé le Labrador et s'est abîmé dans l'océan Atlantique. Les autorités canadiennes n'ont semble-t-il pas été prévenues mais les populations n'ont, dixit le Norad, jamais été menacées.

Aucune observation visuelle n'a été rapportée. La chute aurait pu, pourtant, produire l'apparition d'un magnifique bolide.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi