Sciences

Exclusif : reconstitution de la trajectoire du bolide du 25 janvier !

ActualitéClassé sous :Astronomie , bolide , Bourges

-

Notre appel à témoins, lancé sur le forum de Futura-Sciences, a porté ses fruits. Les nombreux témoignages, de l'ouest jusqu'au sud-est de la France, ont permis, par recoupements, de se faire une idée de la trajectoire du bolide. Il semble bien avoir disparu au-dessus du Languedoc-Roussillon et non pas à Bourges. Au passage, l'événement démontre combien il est difficile de se faire une idée de la distance d'un phénomène atmosphérique...

Voici à quoi devait ressembler l'explosion finale de l'objet... © J.-B. Feldmann

Le 28 janvier, Futura-Sciences se faisait l'écho de la chute possible d'une météorite en France le vendredi soir 25 janvier, faisant appel aux témoins pour essayer de situer le point d'impact. Dès le samedi 26 des informations contradictoires avaient circulé. Alors que les premiers témoignages situaient l'événement dans le sud de la France, certains médias portaient leur attention sur le récit d'un employé de l'aéroport de Bourges qui prétendait que la chute s'était produite à proximité de son lieu de travail.

Les témoignages recueillis sur Futura-Sciences (voir le fil de discussion sur le forum) ont permis de dresser une carte assez précise du lieu où aurait pu se produire l'impact, dans le sud de la France. L'employé de Bourges avait bien repéré la direction mais s'était trompé de plusieurs centaines de kilomètres ! Il faut dire à sa décharge qu'il est impossible d'estimer visuellement la distance d'un phénomène lumineux se déroulant dans l'atmosphère.

Situation des témoignages recueillis sur le forum. © J.-B. Feldmann

L'objet n'a sans doute jamais touché le sol mais s'est désintégré dans la haute atmosphère, au grand désespoir des chasseurs de météorites ! Voici la description faite par Lionel, astronome amateur confirmé situé en Ardèche : « Il était 18 h 13 vendredi 25 janvier, quand j'ai vu "descendre" une lueur extrêmement forte, en forme de flamme, qui a éclaté, à environ 10 ° de hauteur (au jugé), avec des espèces d'étincelles (c'est le mot qui m'est venu à l'esprit...), couleur jaune vif. Il m'a semblé qu'il y avait aussi des paillettes, vertes peut-être, et blanches, mais sous réserve... L'extrémité qui a "explosé" était la partie enflée de la flamme. Totalement silencieux, le bolide - ou l'engin - a laissé une traînée blanche, comme celles des avions, mais plus fine, qui a persisté environ 2 minutes, lentement déformée par le vent d'altitude. Direction estimée : NO -> S. »

Dessin réalisé par l'un des témoins (Goel, de son pseudo sur le forum). D'autres témoins ont vu des couleurs.

Aucune photo ou vidéo ne semble avoir été réalisée, mais il reste la mémoire humaine et le dessin ! L'un des témoins, habitant la région de Toulouse, a pris la peine de noter précisément ses observations et a pu en réaliser une représentation. En compilant les témoignages des uns et des autres, nous avons pu reproduire l'explosion finale de l'objet (voir au bas de cet article).

Il nous reste à remercier toutes les personnes qui sont venues témoigner. Sil en était besoin, cet ensemble d'observations montre combien il est difficile d'estimer la distance, la vitesse et même la trajectoire exacte d'un objet se déplaçant dans le ciel. Une longue traînée lumineuse à très haute altitude et inclinée selon une pente faible peut être prise, en toute bonne foi, pour la trace d'un objet tombant verticalement à proximité immédiate. Que les observateurs d'Ovni qui ont vu « une boule lumineuse à deux cents mètres de la maison » en tirent les conséquences...

Cela vous intéressera aussi