Sciences

Ariane réussit son sixième et dernier lancement de l'année

ActualitéClassé sous :Astronautique , Arianespace , Ariane 5

Pour son dernier lancement de l'année, une Ariane 5 a placé sur une orbite de transfert géostationnaire les satellites de télécommunications Hispasat 1E et Koreasat 6.

Ariane 5 et son moteur principal (Vulcain 2) en attente de conditions météorologiques favorables pour décoller. Hispasat 1E s'est séparé du lanceur 27 minutes après le décollage, suivi Koreasat 6, à H + 34 minutes. © Esa/S. Corvaja

C'était le dernier lancement de l'année 2010 pour Ariane 5, ce mercredi 29 décembre au soir. La fusée européenne a placé en orbite géostationnaire les satellites Hispasat 1E et Koreasat 6. Pour cette mission et compte tenu de la masse des satellites  (5.320 kilos pour Hispasat 1E et 2.850 kilos pour Koreasat 6) et de celles des adaptateurs, de l'atténuateur de choc et du Sylda 5, la performance demandée au lanceur était de 9.259 kilos.

Le lanceur utilisé est le premier de la famille A5ECA à être livré par Astrium à Arianespace au titre du lot PB. Ce contrat de production PB a été signé en mars 2009 pour garantir une continuité de service de lancement après le lot PA constitué de 25 lanceurs A5ECA et dont le dernier exemplaire a été lancé le 26 novembre 2010. Le lot PB, constitué de 35 lanceurs A5ECA, couvre la période 2010 - 2015. Ce lanceur est donc le trentième lanceur complet livré à Arianespace, intégré et contrôlé sous la responsabilité d'Astrium, maître d'œuvre unique du système Ariane 5 depuis 2006 (V170).

Deux satellites de télécommunications

Construit par Space Systems Loral, basé sur la plateforme SS/L 1300, Hispasat 1E doit fournir un large éventail de services pour la télévision ainsi que pour les télécommunications mobiles, terrestres et maritimes. Ce satellite sera installé à 30 degrés ouest de façon à couvrir l''Europe, l'Amérique et l'Afrique du nord. Équipé de 53 répéteurs actifs en bande Ku et Ka, il fonctionnera pendant au moins 15 ans.

Septième opérateur mondial, Hispasat est le leader sur le marché de la diffusion des chaînes en langues espagnole et portugaise, occupant deux positions orbitales de façon à couvrir l'Europe et l'Amérique. Doté d'une flotte de quatre satellites, Hispasat 1C & 1D (positionnés à 30° ouest) et Amazonas 1 & 2 (positionnés à 61° ouest), Hispasat conduit un programme de développement de sa flotte, qui se traduira dès 2012 par le lancement d'Hispasat AG1 et Amazonas 3.

Quant à Koreasat 6, il a été réalisé par un consortium formé de Thales Alenia Space et Orbital Sciences qui travaillent également ensemble sur le projet d'avion spatial et du cargo Cygnus. Construit autour de la plateforme STAR-2 de la firme américaine, ce satellite de télécommunications est équipé de 30 répondeurs en bande Ku. Il sera positionné à 116 degrés est d'où il pourra couvrir la Corée du Sud pendant au moins 15 ans. Il rejoindra en orbite les trois satellites de Koreasat (Koreasat 3, 5 et 7) et remplacera Koreasat 3. Koreasat 8 devrait être lancé en 2013.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi