La flamme olympique est un des symboles des Jeux olympiques et brille dans chacune des villes hôtes du rendez-vous. © Alex1983, Pixabay

Santé

JO : quelle est l’origine de la flamme olympique ?

Question/RéponseClassé sous :Sport , histoire , jeux olympiques

Les Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang, en Corée du Sud, constituent l'événement sportif majeur de ce début d'année. La flamme olympique est un des éléments de la tradition des Jeux. Retour sur son origine et ses grands moments.

Dans quelques jours, le 9 février, les XXIIIes Jeux olympiques d'hiver seront déclarés ouverts. Dans le ciel de Pyeongchang, en Corée du Sud, brillera alors pendant 17 jours la flamme olympique jusqu'à la cérémonie de clôture, le 25 février. Elle sera ensuite rallumée du 8 au 18 mars pour les Jeux paralympiques.

L'embrasement de la vasque olympique constitue toujours un des moments forts de la cérémonie d'ouverture. Avec toujours le suspens sur le nom de celui qui aura l'honneur d'allumer la vasque. 

Cette séquence de la flamme olympique n'a pas toujours existé. Si les Jeux olympiques de l'ère moderne ont vu le jour en 1896 à Athènes, il faut attendre 1928, à Amsterdam, pour voir apparaître la flamme. Son relais ne sera lui organisé qu'à partir de 1936, lors des Jeux olympiques de Berlin. L'athlète allemand Fritz Schilgen en fut alors le dernier porteur.

La cérémonie d’allumage de la flamme, à Olympie, rappelle la tradition grecque des Jeux olympiques. © Stocksnap, Pixabay

Pour les Jeux d’hiver, c'est le politicien Eigil Nansen, à Oslo, en 1952 qui alluma la première flamme olympique « hivernale ». Ces dernières années, l'histoire a retenu les images de Michel Platini aux Jeux d'Albertville en 1992 ou l'immense émotion quand Mohammed Ali alluma la vasque d'Atlanta en 1996.

Le parcours mondial de la flamme olympique

L'embrasement est le dernier acte d'un long périple de la flamme, voyage entamé en Grèce. La tradition veut que plusieurs femmes vêtues en costume de la Grèce antique allument la flamme à Olympie, dans un miroir parabolique, à l'aide de l'énergie solaire. Débute alors un long voyage jusqu'au jour de la cérémonie d'ouverture. Au cours de ces dernières années, la flamme est ainsi passée au sommet de l'Everest pour les Jeux de Pékin (2008), a plongé dans la barrière de corail australienne pour les Jeux de Sydney (2000) et fut même embarquée dans l'espace à bord d'un vaisseau Soyouz pour l'édition de Sotchi (2014).

Pour ces Jeux de Pyeongchang, la flamme est arrivée en Corée du Sud, à Incheon, le 1er novembre 2017 et aura été transportée par 7.500 porteurs. Plus que quelques jours pour connaître le dernier d'entre eux et savoir qui succèdera à Vladislav Tretiak et Irina Rodnina, prestigieux hockeyeur et patineuse russes, « allumeurs » de la flamme des Jeux d'hiver de Sotchi, il y a quatre ans. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi