Dans quels pays dort-on le plus ? © yuriygolub, Fotolia

Santé

Sommeil : les pays où l'on dort le plus

Question/RéponseClassé sous :Sommeil , temps de sommeil , déficit de sommeil

Les Français font partie des plus gros dormeurs de la Planète. Nos nuits durent 33 minutes de plus que celles des Japonais et 22 minutes de plus que celles de nos voisins allemands. Pourtant, même chez nous, le temps de sommeil a tendance à diminuer et de nombreuses personnes souffrent d'un déficit de sommeil ou d'insomnie chronique.

Avec 8 heures et 3 minutes de sommeil, les Français font partie des plus gros dormeurs dans le monde, d'après une étude de l’Université du Michigan ayant analysé les habitudes de sommeil des habitants dans une centaine de pays grâce à une application dédiée. Les Néerlandais sont les champions de la couette, avec une nuit de 8 h et 5 mn. À l'autre bout de l'échelle, les Japonais et les Singapouriens se contentent de 7 h 31 mn et 7 h 24 mn par nuit. D'après les chercheurs, le temps de sommeil est étroitement lié à l'heure de coucher : plus on se couche tôt, plus on va dormir longtemps. De manière générale, les femmes ont tendance à se coucher plus tôt et à se lever plus tard que les hommes. Les différences entre les pays s'expliquent en grande partie par des raisons culturelles, mais aussi par la durée du jour : un lever du soleil tardif retarde l'heure d'endormissement.

Les Français dorment en moyenne 8 h et 3 mn par nuit, soit 22 minutes de plus que les Allemands. © Statista

Les Français dorment de moins en moins

D'après d'autres données de Santé Publique France établies à partir d'un questionnaire, le temps de sommeil des Français s'élèverait plutôt à 6 h 42 en semaine et 7 h 26 au repos en 2017 (la différence provient notamment du fait que cette enquête déduit le temps d’endormissement et les éveils nocturnes pour établir un « temps de de sommeil réel »). Plus d'un tiers des Français (35,9 %) dorment même moins de 6 heures, ce qui induit un déficit de sommeil chronique. Or, « de très nombreuses études épidémiologiques montrent que dormir moins de 6 heures par jour est associé à un risque plus élevé d'obésité, de diabète de type 2, d'hypertension, de pathologies cardiaques et d'accidents», soulignent le spécialiste du sommeil, Damien Léger, et le directeur général de Santé publique France, François Bourdillon.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi