Le zona, très fréquent sur le thorax, suit le trajet d'un nerf ou d'un ganglion nerveux. © snesivan, fotolia

Santé

Zona : causes, symptômes et traitements

Question/RéponseClassé sous :maladie , zona , affection de la peau

Comment reconnaître la maladie du zona ? Quels sont les causes et les symptômes du zona ? Est-ce contagieux ? Et quels sont les traitements possibles ?

Le zona est une inflammation aiguë d'un nerf par multiplication du virus Zona-Varicelle, resté latent (endormi) dans les neurones des ganglions nerveux. Le réveil du virus est le plus souvent secondaire à un traitement immunosuppresseur, une baisse de l'immunité, une maladie... Il est plus rarement lié à une nouvelle exposition au virus (contact avec un enfant ayant la varicelle ou une personne ayant un zona).

Quels sont les symptômes du zona ?

Il existe de nombreuses formes de zona. Parmi les plus fréquentes, on peut citer :

  • Le zona intercostal qui est le plus fréquent et représente la moitié des cas de zona. Il débute pendant 3 ou 4 jours par une douleur du thorax et/ou du dos, d'un seul côté, à type de brûlure. Puis survient l'éruption en bande dans la zone douloureuse, d'un seul côté et s'arrêtant à la ligne médiane, d'abord rouge et gonflée puis vésiculeuse, voire bulleuse. 
  • Le zona ophtalmique, dont la gravité est liée aux complications oculaires (atteinte de la cornée, uvéite, conjonctivite...) présentes dans plus de la moitié des cas, notamment lorsque l'éruption intéresse l'aile du nez.
  • Le zona de l'oreille, dont l'éruption souvent discrète siège autour du conduit auditif et s'associe à une douleur intense dans l'oreille. Il peut être associé à une anesthésie de la moitié de la langue du même côté et parfois à une paralysie faciale.
Exemple de zona intercostal. © Fisle, Wikimedia Commons, Domaine public

Les traitements du zona

Les traitements sont décidés par le médecin en fonction du terrain (âge du patient notamment, contexte de maladie sous-jacente...) et de la localisation. Ils sont à base d'antiviraux (le plus souvent valaciclovir) et doivent être administrés idéalement dans les 72 heures qui suivent l'éruption, afin de limiter le risque d'apparition de douleurs post zostériennes, assez fréquentes chez les sujets âgés et consistants en la persistance de douleurs pendant des mois, voire des années après la guérison de l'éruption.

Sur le plan local, le médecin prescrit des antiseptiques pour éviter la surinfection bactérienne des lésions. Attention : le zona est contagieux pour les personnes n'ayant jamais eu la varicelle. En effet, les vésicules contiennent des particules du virus.

Cela vous intéressera aussi