Ce sont les sommités fleuries et les feuilles qui sont prélevées sur l'origan et ensuite consommées ou transformées. © Dionisvera, Fotolia

Santé

L'origan : quels sont ses bienfaits ?

Question/RéponseClassé sous :Cuisine , phytothérapie , medecine douce

Vous ne le saviez peut-être pas mais lorsque vous mangez du tsatsiki, de la moussaka ou de la sauce bolognaise, vous prenez soin de vous en ingérant de l'origan. Cet aromate méditerranéen ne se contente pas d'apporter une touche de chaleur aux plats, il stimule les fonctions digestives des gourmands qui le consomment.

Parmi les aromates les plus fréquemment utilisés en France, on retrouve l'origan mais rares sont ceux qui connaissent l'étendue de ses propriétés médicinales.

Les bienfaits de l'origan sur la santé

L'origan étant riche en tanins et en phénols anti-inflammatoires, il soulage les migraines, les douleurs dentaires et diminue les syndromes prémenstruels.

L'Agence française du médicament reconnaît l'efficacité de l'origan dans les traitements symptomatiques des troubles digestifs tels que les ballonnements épigastriques, la lenteur à la digestion, les flatulences mais également au cours des affections bronchiques aiguës bénignes. Les propriétés antibactériennes de l'origan et de son huile essentielle ont été démontrées sur les bactéries Escherichia coli et Listeria monocytogenes. L'huile essentielle est également efficace contre plusieurs parasites intestinaux.

L'origan, une plante aromatique qui possède des propriétés médicinales. © 5ph, Fotolia

L'origan : usage et mode d'emploi

Les parties utiles de l'origan, en cuisine comme en phytothérapie, sont les feuilles et les sommités fleuries.

  • L'origan peut être consommé en décoction à raison de 12 grammes par jour maximum. En infusion, il est conseillé de mettre 40 grammes d'origan frais dans 75 cl d'eau bouillante durant cinq minutes et de boire une tasse, deux à trois fois par jour. Cette posologie convient particulièrement pour les coliques, les spasmes œsophagiens et les règles douloureuses.
  • En inhalation, l'origan calme la toux et favorise l'expectoration. Il est conseillé de plonger 25 grammes d'origan, de préférence frais, dans 50 cl d'eau très chaude durant 10 minutes puis de respirer au-dessus de l'infusion durant au moins cinq minutes et ce, plusieurs fois par jour. Pour plus d'efficacité, couvrez votre tête d'une serviette.
  • Sous forme d'eau florale ou de gélules pour booster les défenses immunitaires à l'arrivée de l'hiver.

Enfin, sachez que la célèbre crème Arnican vendue en pharmacie est une spécialité à base d'origan.

  • L'origan est déconseillé aux personnes souffrant d'hypertension en raison de son action tonifiante.
  • Il est également déconseillé aux personnes sous traitement anticoagulant à cause de sa teneur en vitamine K, et aux personnes sous trithérapie ou chimiothérapie.
Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Note. La phytothérapie est utilisée en médecine traditionnelle depuis des siècles. Son efficacité et son innocuité restent toujours discutées. Et pour cause, comme l’explique l’Organisation mondiale de la Santé dans un rapport de 1998, « un nombre relativement petit d'espèces de plantes ont été étudiées pour d’éventuelles applications médicales ». Cet article s’inscrit naturellement dans cette démarche. Ajoutons que compte tenu des risques éventuels d’effets indésirables, d’interactions médicamenteuses voire de toxicité de certaines plantes, informez toujours votre médecin, si vous recourez régulièrement à la phytothérapie.

Bibliographie :

  • Guide des plantes qui soignent, édition Vidal, 2010.
  • L'Encyclopédie des plantes médicinales, édition Larousse, 2001 et 2017.
  • Les plantes médicinales, Institut européen des substances végétales, mars 2015. 
  • Ma bible des huiles essentielles, Danièle Festy, éditions Leduc.s, 2017.
  • Les huiles essentielles chémotypées, Dominique Baudoux et M.L. Breda, édition JMO.