Soleil, ami ou ennemi ? © TerriC, Pixabay, DP

Santé

Soleil : quels sont ses effets sur notre peau ?

Question/RéponseClassé sous :Beauté , Corps humain , effet du soleil sur la peau

Le soleil, ami ou ennemi ? Certains de ses effets sur la peau sont bénéfiques et d'autres nocifs... Essayons de démêler le vrai du faux sur le soleil et notre peau.

Le bronzage est une mode récente, apparue avec les congés payés. L'effet « bonne mine » et antirachitique du soleil a cependant été suivi au bout de quelques décennies par l'augmentation des cancers de la peau... Alors, quels sont les bienfaits et les méfaits du soleil ? Faut-il s'en méfier ?

Le soleil ami

Les rayons solaires ont à faible dose des effets bénéfiques sur la peau (amélioration de l'humeur, amélioration transitoire de l'acné, synthèse de vitamine D par la peau : effet antirachitique...). Passer un quart heure, avant-bras nus en terrasse le midi, suffit à synthétiser son stock quotidien de vitamine D. La dose est donc faible ! Toujours à petite dose, le soleil permet d'atténuer certaines maladies de peau (psoriasisvitiligo...). Les dermatologues utilisent ainsi les UV à faible dose dans des cabines pour soigner.

Le soleil ennemi

Le soleil est une énorme usine thermonucléaire qui produit de nombreux rayons dont les UV. Ces derniers accélèrent le vieillissement des cellules de la peau. Si les UVB sont depuis longtemps impliqués dans ces désagréments, on a découvert plus récemment que les UVA, que l'on croyait inoffensifs, ont à peu près les mêmes effets délétères. Les UV sont ainsi responsables de l'accentuation des rides, de taches brunes, de la tendance à avoir de la couperose...

Plus grave encore, les UV pénètrent dans le noyau des cellules cutanées et y créent des mutations génétiques, responsables de cancers de la peau.

Alors, ami ou ennemi ?

Les deux ! Mais la balance penche plus en faveur du soleil ennemi. Qui plus est, les effets bénéfiques ne s'observent qu'à faible dose. Il convient donc de protéger sa peau du soleil, qui l'agresse, en suivant les règles de photoprotection, notamment en été :

  • éviter d'exposer les enfants avant 15 ans. L'exposition des enfants de moins de 3 ans devrait, quant à elle, être totalement évitée ;
  • éviter le soleil entre 11 et 16 h l'été ;
  • privilégier l'ombre ;
  • porter des vêtements amples, couvrants, des lunettes et un chapeau à large bord car la meilleure des protections (après l'éviction) est la protection externe par des vêtements. De plus en plus de vêtements de loisirs et de sports ont d'ailleurs un indice de protection solaire ;
  • appliquer de la crème solaire d'indice au moins égal à 30 sur les zones non couvertes par les vêtements, une demi-heure avant l'exposition, une demi-heure après le début de l'exposition puis toutes les deux heures et après les bains.

À savoir

Il ne faut pas oublier que le bronzage n'est qu'une réaction de défense de la peau qui, en fonçant, tente d'absorber les UV en superficie pour les empêcher de pénétrer dans les cellules. Cette absorption des UV n'est cependant que très partielle.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !