Ne faites plus la sourde oreille ! Aujourd'hui, il existe de nombreux dispositifs pour pallier la déficience auditive et ce, pour chaque degré de surdité, de la plus légère à la plus sévère déficience. © Darunechka, Fotolia

Santé

Prothèse auditive : comment trouver celle qui vous correspond ?

Question/RéponseClassé sous :audition , appareil auditif , anatomie de l'oreille

Le choix d'une prothèse auditive n'est pas à prendre à la légère car ce petit appareil vous accompagnera en permanence dans votre vie quotidienne. Vous le porterez pendant plusieurs années. Pour trouver le dispositif qui vous conviendra le mieux, lisez nos conseils !

En 2017, le Secrétariat d'État à la Santé estimait le nombre de malentendants en France à 5 millions d'individus. Parmi eux, 2 millions ont moins de 55 ans et c'est sans compter qu'un Français sur deux n'a jamais fait évaluer son audition. Il est pourtant important d'établir un diagnostic précis de son audition avec un spécialiste au moins une fois, surtout en cas de doute : votre qualité de vie peut être affectée par une baisse d'audition et cela, sans même en prendre conscience.

Beaucoup de Français sont rebutés par le « prix de la malentendance » : la Sécurité sociale ne rembourse que 130 € sur les 4.225 € que coûterait un appareillage, selon le Secrétariat d'État à la Santé. Ces problèmes ne sont pas obligatoirement dus à une malformation de naissance, ils peuvent aussi être provoqués par l'environnement extérieur. Écouter de la musique trop fort, vivre dans une zone de bruits excessifs peuvent provoquer au minimum une légère surdité et être des facteurs aggravants.

Pour ceux qui sont touchés, il n'y a que peu de solutions, si ce n'est apprendre à vivre avec son handicap ou accepter l'idée de porter une prothèse auditive. C'est à cette catégorie de personnes que nous nous adressons.

Préréglages personnalisés, discrétion, confort, performance, les aides auditives sont de plus en plus perfectionnées. © JPC-PROD, Fotolia

Les appareils auditifs s’adaptent à tous les types de surdité

En matière de déficience auditive, il n'y a pas de seuil de surdité minimal à atteindre pour qu'une prothèse auditive soit efficace, ni pour bénéficier des progrès technologiques ! Si elles n'étaient prescrites que pour les types de surdité les plus graves, il y a encore quelques années, elles s'adaptent désormais à tous les malentendants qui souhaitent retrouver une audition parfaite. Vous pouvez trouver ces appareils même sur internet, sur des sites comme La Maison de l’Appareil auditif. Que votre ouïe soit légèrement abîmée, ou bien qu'elle soit gravement endommagée, vous trouverez donc une prothèse auditive qui vous correspondra.

Ces prothèses auditives s'adaptent aux besoins de l'utilisateur. Il en existe de plusieurs types, comme des petits dispositifs auditifs qui viennent se fixer derrière l'oreille ou, au contraire, qui se cachent à l'entrée du conduit et sont donc parfaitement invisibles du point de vue d'un regard externe.

Différents types d’appareils auditifs pour différents besoins

Le premier type d'appareil auditif est sans doute le plus connu, puisqu'il s'agit de l'appareil contour d’oreille qui se place derrière le pavillon. Il est légèrement voyant mais ce système est facile à manipuler afin de s'adapter aux sons environnants ; il se gère en toute autonomie.

Les appareils mini-contours, à écouteurs déportés, sont similaires au modèle précédent, à la différence qu'ils sont plus discrets. Néanmoins, ils sont parfois moins faciles à manipuler, et disposent d'une moins grande autonomie.

Les appareils intra-auriculaires viennent se placer dans le conduit de l'oreille. Ce sont les plus discrets et ne nuisent pas à l'esthétique de l'allure générale. Il faudrait regarder à l'intérieur de l'oreille d'un malentendant afin de les déceler.

Il existe d'autres catégorisations, certaines ne fonctionnent qu'avec des piles, d'autres disposent de batteries rechargeables, plus écologiques et économiques.

L’appareil auditif moderne et ses progrès

Les appareils auditifs ont fortement progressé depuis que le volume des puces informatiques a pu être réduit en taille. Désormais, ces dispositifs permettent d'entendre aussi bien que n'importe qui, quel que soit le type de surdité dont le malentendant est affecté. Voici la liste des réglages modernes sur les prothèses auditives :

  • Suppression du bruit ambiant : l'appareil capte tous les sons environnants et les isole pour que le porteur n'entende quasiment plus que le son qui l'intéresse, comme le son d'une voix ou bien de la musique. L'équivalent pour ceux qui ne sont pas atteints de surdité serait les écouteurs créés par Orosound qui filtrent les bruits ambiants grâce à un capteur de son annexe.
  • Écoute directionnelle : il est tout simplement possible de diriger les micros vers une source de bruit précise afin de mieux entendre les sons qui viennent de cette direction.
  • Un système d'anti-larsen est également inclus pour éviter le son aigu qu'il est possible d'entendre lorsqu'un micro se rapproche trop près d'un haut-parleur.
  • En faisant communiquer les appareils du côté gauche et du côté droit, il est possible de recréer une impression de sons en 3 dimensions afin que le malentendant puisse identifier la provenance d'un son dans l'espace. 
  • Bien sûr, ces appareils sont étanches !

Comment choisir un appareil auditif ?

Il existe donc plusieurs critères pour choisir une prothèse auditive. En premier lieu, il faut étudier l'aspect financier : si tous les appareils permettent d'entendre distinctement les sons autour du malentendant, certains proposent des services supplémentaires, comme évoqués dans le paragraphe précédent.

Les prix d'une prothèse auditive peuvent varier selon la puissance du modèle désiré. Ainsi, l'entrée de gamme se situe plutôt entre 600 et 1.100 € ; la moyenne gamme se situe entre 1.100 et 1.700 € ;  les meilleurs appareils peuvent atteindre 2.200€.

Ensuite, l'autre critère important lors de la sélection est sa discrétion : jusqu'à quel point souhaitez-vous que la prothèse auditive soit voyante ? Préférez-vous qu'elle soit pratiquement invisible, ou bien allez-vous privilégier un appareil plus puissant ? Cette considération devrait vous mettre sur la voie du type d'appareil dont vous avez besoin.

Enfin, la puissance est un troisième paramètre : qu'attendez-vous des performances de cette prothèse auditive ? Utiliser un micro qui capte les sons environnants vous suffit-il de manière générale, ou bien souhaitez-vous disposer de réglages avancés d'isolation du bruit, d'écoute directionnelle ? Préférez-vous bénéficier de préréglages enregistrés qui permettront de s'adapter à la situation dans laquelle vous vous trouvez : par exemple, diminuer le son lorsque vous vous déplacez en taxi, concentrer l'écoute sur l'ambiance générale lors d'un concert ou d'une représentation théâtrale, adapter la puissance d'écoute selon la distance à laquelle vous vous trouvez de la personne, et ainsi de suite.

Avec tous ces critères en tête, vous serez en mesure de choisir une prothèse auditive de qualité qui vous satisfera pleinement ! Alors, ne faites plus la sourde oreille, ne restez plus isolé et retrouvez une vie sociale active.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi