Santé

Le placenta : rôle, constitution et anomalies (placenta praevia)

Dossier - Tout savoir sur la grossesse
DossierClassé sous :médecine , femme enceinte , Bébé

-

Au fil de la grossesse, depuis la fécondation jusqu’à l’accouchement, le fœtus va se développer et vous pourrez suivre son évolution au fil des examens et consultations.

  
DossiersTout savoir sur la grossesse
 

Le placenta est l'organe essentiel à la respiration du fœtus et aux échanges entre le fœtus et la mère. De quoi est-il constitué exactement ? Quels sont ses différents rôles ? Pourquoi faut-il l'examiner après l'accouchement ?

A quoi sert le placenta ? © Zffoto - Shutterstock

(Anatomie et physiologie humaines, Elaine N ; et Précis d'obstétrique, R. Merger et collaborateurs)

Schéma du placenta, constitué de villosités. © DR

Comment le placenta est-il fabriqué ?

C'est un organe unique, temporaire. Le placenta a la particularité d'être constitué d'une partie embryonnaire, le trophoblaste, et d'une partie maternelle, l'endomètre. En donnant une couche de mésoderme extra-embryonnaire sur sa face interne, le trophoblaste fournit le chorion. À partir du chorion se forment les villosités chorales. Le placenta est constitué des villosités choriales et de la caduque basale (issue de la transformation de la couche fonctionnelle de l'endomètre). La face maternelle comprend les cotylédons polygonaux. 

À quoi sert le placenta ?

Le placenta est généralement fonctionnel à la fin du troisième mois de grossesse. Il est l'organe d'échanges entre la mère et son fœtus, assurant sa respiration et sa nutrition.

Mais il a aussi une activité métabolique et endocrine. Il sécrète l'HCG dès sa formation puis, plus tard, les œstrogènes et la progestérone de la grossesse.

Il protège le fœtus des infections bactériennes et toxiques. Il règle le passage de certains médicaments. C'est pourquoi seul le médecin (ou la sage-femme) peut décider si la future maman peut prendre un médicament. L'alcool et les drogues sont tout autant dangereux pour le fœtus.

Face fœtale du placenta à 13,5 semaines d’aménorrhée. © aly-abbara.com

Après l’accouchement, l'expulsion du placenta

Le placenta est expulsé après la naissance. La face fœtale du placenta est lisse et luisante. Elle est recouverte par l'amnios. Le cordon s'y insère. Il pèse de 500 à 600 g et son diamètre varie de 16 à 20 cm. (Précis d'obstétrique, R. Merger et collaborateurs)

Pourquoi est-il important de l’examiner après la naissance ? 

(Mémento de la sage-femme, R. Matis)

L'examen du placenta permet souvent d'expliquer certains épisodes pathologiques de la grossesse ou de l'accouchement, d'évaluer le retentissement fœtal d'une pathologie maternelle ou de découvrir la cause d'une complication, d'expliquer une hémorragie. L'examen bactériologique et histologique du placenta est important dans le cadre des infections maternofœtales. Certaines anomalies de sa structure peuvent conduire à rechercher des malformations néonatales.

Quand le placenta s’implante mal : le placenta praevia

Normalement, le placenta s'insère sur le fond et l'une des faces de l'utérus. Il peut aussi s'attacher pour partie ou en totalité sur le segment inférieur. Le placenta est dit praevia, faisant alors obstacle à la naissance par voie basse. Le risque hémorragique est grand. L'accouchement a lieu par césarienne.

Il existe d'autres anomalies comme le placenta accreta où le placenta fusionne avec la paroi de l'utérus.

(Précis d'obstétrique, R. Merger et collaborateurs)