Les symptômes de la dystrophie musculaire apparaissent dans l’enfance, la marche devenant impossible vers 10-12 ans. © tatomm, Fotolia

Santé

Myopathie de Duchenne

DéfinitionClassé sous :médecine , myopathie de Duchenne , dystrophie musculaire
 

La myopathie de Duchenne, ou dystrophie musculaire de Duchenne, est une maladie génétique qui entraîne une dégénérescence des muscles, à cause de l'absence ou de l'altération d'une protéine : la dystrophine. D'après l'Inserm, environ 2.500 personnes sont touchées par la myopathie de Duchenne en France, et 150 à 200 garçons naissent avec cette maladie chaque année.

La maladie se caractérise par une perte progressive de la force musculaire des membres et des insuffisances respiratoire et cardiaque. Tous les muscles sont touchés, y compris les muscles respiratoires, cardiaque et digestifs. D'autres symptômes peuvent apparaître : fragilité osseuse, problèmes nutritionnels, incontinence, difficultés d'apprentissage... Il n'existe pas de traitement permettant de guérir de la maladie. Des corticoïdes peuvent freiner le développement de la pathologie. Des séances de kinésithérapie sont préconisées, ainsi qu'un traitement pour limiter les problèmes cardiaques.

Une maladie génétique liée au chromosome X

La dystrophine est une protéine qui sert au soutien des cellules musculaires. En l'absence de dystrophine, à chaque contraction musculaire, les cellules s'abîment puis se détruisent. Le gène codant pour la dystrophine (DMD) se trouve sur le chromosome X, ce qui explique que la maladie touche essentiellement des garçons. Les femmes peuvent être porteuses d'un allèle muté sans être atteintes de la maladie car elles possèdent deux chromosomes X. Souvent la mutation du gène est spontanée. Un diagnostic prénatal peut être proposé aux couples dont la famille est concernée par cette maladie.

Cela vous intéressera aussi

Interview 5/5 : les maladies génétiques sont-elles héréditaires ?  Une maladie génétique est due à une anomalie d’un ou plusieurs chromosomes, ce qui entraîne un défaut de fonctionnement de certaines cellules de l’organisme. Jean-Louis Serre, professeur de génétique, nous parle plus en détail de ces maladies.