Avant d'être cette pâte souple éventuellement enrobée de chocolat dont on fait des bonbons, la guimauve est... une plante herbacée qui peut atteindre plus d'un mètre de hauteur. Originaire d'Europe, elle s'est acclimatée au continent américain.

Elle pousse dans les marais ou les zones littorales. Ses feuilles, ovales et dentées, sont groupées en fascicules. Les fleurs quant à elles, sont d'une couleurcouleur blanc rosé. Elles apparaissent l'été venu, et sont regroupées à l'aisselle des feuilles. Connue depuis l'Antiquité, la plante aurait des qualités apaisantes, à tel point que le philosophe grec Théophraste affirmait que la guimauve, préparée en vin sucré, soignait la toux.

En phytothérapiephytothérapie, la racine de la guimauve serait intéressante à divers titres. Elle se récolte en automneautomne, dès la seconde année de plantation. Après séchage, elle est utilisée en infusioninfusion. La racine contient 25 % à 35 % de mucilagemucilage, substance à la fois émolliente et anti-inflammatoireanti-inflammatoire. Elle renferme aussi des glucidesglucides, de la pectine et des sels minérauxminéraux.

La guimauve contre l’irritation des muqueuses

La guimauve apaiserait les toux sèches, irritatives et spasmodiques liées à une laryngite ou une bronchitebronchite. En usage externe, ses vertus adoucissantes en feraient également un véritable produit de beauté pour les peaux sèches ou contre l'acné.

Source : Phytothérapie, la santé par les plantes, Vidal Éditeur