Bactérie à Gram négative, Helicobacter pylori vit uniquement dans l'estomac humain. Très répandue, on estime que 50 % de la population mondiale est contaminée, avec une prédominance dans les pays en voie de développement. On estime qu'en France, 20 à 50 % des adultes sont infectés. Elle se propage par voie orale ou par les selles et la transmission nécessite une proximité. C'est pourquoi généralement la contaminationcontamination se fait dans le milieu familial (contact avec la salive, partage des couverts...), surtout des parents vers les enfants en bas âge.

De forme spiralée, elle est dotée de deux à six flagellesflagelles lui permettant de se déplacer dans le mucus. De plus, elle a la particularité de sécréter une enzymeenzyme, l'uréase, qui lui permet de se protéger de l'acidité de l'estomac en libérant de l'ammoniaqueammoniaque (augmentation du pH). L'activité de cette uréase est conditionnée à la présence d'un transporteur de nickel spécifique à la bactériebactérie.

Identification et mise en évidence d’Helicobacter pylori

Il était inconcevable pour les scientifiques d'imaginer qu'une bactérie puisse vivre dans un environnement acideacide (pH de l'estomac à jeun est compris entre 1,5 et 5). Cependant en 1982, deux chercheurs australiens John Robin Warren et Barry Marshall prélèvent une bactérie non répertoriée sur la paroi de l'estomac de patients atteints d'ulcère gastrique, la mettent en culture et peuvent ainsi l'identifier. Ils émettent alors l'hypothèse concernant sa responsabilité dans des pathologiespathologies gastriques et obtiennent en 2005 le prix Nobel de médecine pour cette découverte.

Depuis lors, l'implication d'Helicobacter pylori dans des maladies de l'estomac a été largement acceptée et c'est la première infection bactérienne associée au développement d'un cancercancer.

Pathologies associées à Helicobacter pylori

L'infection à Helicobacter pylori peut provoquer des lésions inflammatoires dans la muqueusemuqueuse de l'estomac. Cette gastritegastrite peut tendre vers la chronicité et persister toute la vie si elle n'est pas traitée. Elle peut évoluer (5 % des cas) vers l'ulcère gastrique considéré jusque-là comme une pathologie liée au stress. Il est établi aujourd'hui que la majorité des ulcères de l'estomac ou du duodénum sont causés par cette bactérie et le traitement consiste à la mise en place antibiothérapie.

Quelques personnes infectées (1 à 3 %) pourraient développer, sur le très long terme une pathologie cancéreuse (carcinome de l'estomac).

 Ulcère gastrique provoqué par <em>Helicobacter pylori </em>: mécanisme d'action. © designua, adobe stock
 Ulcère gastrique provoqué par Helicobacter pylori : mécanisme d'action. © designua, adobe stock

Comment détecter et traiter Helicobacter pylori ?

Une fibroscopie permet de faire un petit prélèvement dans l'estomac. Un test rapide sur le fragment prélevé peut être facilement réalisé pour une mise en évidence de la présence de l'enzyme spécifique : l'uréase. D'autres méthodes existent comme une sérologie ou un test respiratoire (mise en évidence de la bactérie dans l'airair expiré).

Le traitement consiste à une antibiothérapie d'une à deux semaines qui généralement est efficace pour l'éradication. Néanmoins une surveillance est effectuée en France, notamment par le GEFH (groupe d'étude français des Helicobacter) en ce qui concerne les éventuelles antibiorésistances.