Quelque 80 millions de bactéries sont échangées lors d’un baiser de 10 secondes. © piotrszczepanek, Fotolia

Santé

Combien de bactéries sont échangées lors d’un baiser ?

Question/RéponseClassé sous :Amour , baiser , bactéries buccales

La bouche abrite en moyenne 700 variétés de bactéries différentes. Une variété déterminée en grande partie par l'âge, l'alimentation et la génétique, mais aussi... par les embrassades avec ses partenaires.

Surnommé « french kiss », le baiser avec la langue est pratiqué par 90 % des cultures dans le monde. Et ce geste est tout sauf anodin pour notre microbiote buccal. Selon une étude néerlandaise publiée en 2014 dans le journal Microbiome, pas moins de 80 millions de bactéries sont échangées lors d'un baiser de 10 secondes. Les chercheurs ont interrogé 21 couples sur leurs habitudes en matière de baisers, fréquence, durée... puis ont prélevé des échantillons sur la langue et dans leur salive afin d'analyser la composition. Ils ont ensuite fait boire à un des membres du couple un yaourt contenant des probiotiques, et ont constaté que la quantité de bactéries probiotiques avait été multipliée par trois dans la salive du receveur. Ils en ont ensuite déduit le chiffre de 80 millions.

Les couples qui s’embrassent fréquemment finissent par avoir un microbiote salivaire quasi identique. © Schulz-Design, Fotolia

Le baiser : une immunisation contre les maladies ?

Autre observation allant dans le même sens : les couples qui s'embrassent souvent (au moins neuf fois par jour) finissent par acquérir un microbiote salivaire quasi identique. « Plus vous êtes en couple longtemps avec quelqu'un, plus vous aurez de chances de partager une collection similaire de bactéries sur la langue », souligne Remco Kort, l'auteur principal de l'étude. Par ailleurs, certaines bactéries s'échangeraient plus facilement que d'autres, qui restent « collées » à la langue.

Si la quantité de microbes échangés vous effraye, sachez qu'il faut au contraire s'en réjouir. « De nombreuses études montrent que lorsque la diversité des bactéries s'accroît chez un individu, cela s'avère une bonne chose », assure Remco Kort. Le baiser agirait ainsi comme une sorte « d'immunisation », en exposant l'organisme à un plus grand nombre de micro-organismes. « De ce point de vue, le baiser est un bon moyen de rester en bonne santé », sourit le chercheur. Encore faut-il que la personne que vous embrassez ne soit pas malade ou n'ait pas une hygiène buccale qui laisse à désirer.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi