Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : la génétique pourrait-elle inverser le vieillissement ? Ralentir le vieillissement, voire l’inverser, voilà ce que pourrait offrir la génétique dans les années à venir. Mais où en est actuellement la recherche sur ce sujet ? Futura-Sciences a interviewé Vera Gorbunova, chercheuse en biologie, lors de son allocution à TEDxCannes, afin d’en savoir plus.

La fontaine de Jouvence vient-elle d'être découverte ? Des volontaires ont vu leur âge biologique régresser de 3 ans après avoir suivi 8 semaines d'un programme « naturel » incluant exercice, méditationméditation, sommeilsommeil, régime alimentaire, relaxation et compléments alimentaires. « Nous avons été surpris par l'ampleur de la réduction de l'âge sur une période si courte », témoigne Kara N. Fitzgerald, de l'Institut de Médecine fonctionnelle à Washington et principal auteur de l'étude publiée dans la revue Aging.

Voir aussi

Voici l'âge maximal qu'un humain peut atteindre

L'étude, menée auprès de 43 hommes, âgés de 50 à 72 ans, a calculé l'âge biologique des participants avant et après l'expérience en se basant sur la méthode de la méthylation de l’ADN, aussi appelé « âge épigénétique ». Ce dernier serait un indicateur plus fiable que l'âge chronologique pour prédire la mortalité d'un individu. Le programme a été conçu sur la base de précédentes recherches, qui ont montré l'influence de l'alimentation ou du mode de vie sur l'âge épigénétique. Mais il s'agissait d'études disparates portant sur un point précis (supplémentation en vitamine Dvitamine D, pratique du tai-chitai-chi...). Ici, les chercheurs ont voulu vérifier si les effets étaient cumulables avec un programme multimodal. Ce dernier s'appuie notamment sur un régime à base de viande maigre et de poissonpoisson, des suppléments à base de poudre de fruits et légumes, des exercices de respiration, 30 minutes d'exercices modérés une fois par jour, et une recommandation de 7 heures de sommeil par jour.

Ce résultat mirifique présente cependant plusieurs limites. D'abord, l'échantillon est réduit et constitué uniquement d'hommes d'âge mûr. Impossible aussi de savoir ce qui se passerait si ce programme était prolongé à plus long terme : on peut penser que le rajeunissement ne serait pas éternel ! Cette étude vient surtout confirmer qu'un mode de vie sain assure une espérance de vieespérance de vie plus longue que de vivre dans le stressstress, vautré sur un canapé à manger des chips.

Voir aussi

Sans la médecine, notre longévité « naturelle » serait de... 38 ans