Être transformé en compost après sa mort, bientôt possible dans l'État de Washington ?

Classé sous :vie , funérailles , compost humain

Les Américains de l'État de Washington pourraient s'offrir une nouvelle vie après la mort. Le sénateur démocrate Jamie Pedersen entend soutenir dès ce mois-ci une proposition de loi autorisant la transformation des corps en compost. Si elle est adoptée, Washington sera le premier État à autoriser cette pratique. La société Recompose, fondée par Katrina Spade, se chargera des obsèques. D'après Jamie Pedersen, cité par NCC News, ses concitoyens se seraient dits « très enthousiasmés à l'idée de de devenir un arbre ou de disposer d'une autre alternative » après leur mort.

Le choix du compost humain serait plus abordable et plus écologique que l'inhumation et la crémation, selon le sénateur. Les obsèques conventionnelles « occupent des terres arables de valeur, polluent l'air et le sol, et contribuent au changement climatique » en émettant dans l'atmosphère des gaz à effet de serre, explique Recompose. Au lieu de cela, les corps seront placés dans des cercueils spéciaux aérés périodiquement et contenant de la terre riche en matière organique, afin de favoriser la décomposition. Le compost obtenu pourra être restitué en partie aux familles et servir d'engrais.

Un sénateur américain propose de légaliser le compost fait à partir de cadavres humains dans l'État de Washington, une pratique que promeut la société Recompose. © DP

Un sénateur américain propose de légaliser le compost fait à partir de cadavres humains dans l'État de Washington, une pratique que promeut la société Recompose. © DP