Avec les fêtes de fin d'année et la rentrée, la demande pour les autotests est importante. Ce test de dépistage de la Covid-19, moins invasif et plus rapide, est-il toujours performant face à Omicron ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Bientôt des tests respiratoires pour diagnostiquer le Coronavirus en moins d’une minute Une start-up Singapour a inventé un appareil capable de détecter le coronavirus en soufflant dnull

Disponible en pharmacie mais aussi en grande surface jusqu'au 31 janvier 2022, l'autotest antigénique permet de se dépister rapidement contre la Covid-19Covid-19 avant un évènement. Moins invasifinvasif que le test PCRtest PCR, il fournit un résultat en 15 à 20 minutes. Mais peut-on lui faire confiance ? Il est moins fiable que le test réalisé par un professionnel et un résultat positif obtenu à l'issue d'un autotest doit être confirmé par PCR. Surtout avec la circulation du variant Omicron.

Voir aussi

Omicron : les différents scénarios envisagés par l’Institut Pasteur

Des autotests moins sensibles face à Omicron

La Food and Drug Administration (FDAFDA) a publié un avis concernant l'impact d'OmicronOmicron sur la fiabilité des autotests. L'instance américaine, avec les National Institutes of Health (NIH), a étudié la performance des autotests pour détecter Omicron. La bonne nouvelle, c'est qu'ils sont bien capables de dépister Omicron, mais avec une sensibilité moindre que pour les autres variants. En d'autres termes, les autotests sont plus susceptibles de fournir un faux négatif (le test apparaît négatif alors que le coronavirus est présent) avec Omicron qu'avec Delta.

Malgré un autotest négatif, l'apparition de symptômessymptômes typiques de la Covid-19 doit alerter et faire l'objet d'un autre test de dépistage, par PCR, pour confirmer la présence du coronavirus ou non.

Après le prélèvement, il faut imbiber l'écouvillon dans la solution et placer 4 à 5 gouttes dans la cassette de test. © Clara, Adobe Stock
Après le prélèvement, il faut imbiber l'écouvillon dans la solution et placer 4 à 5 gouttes dans la cassette de test. © Clara, Adobe Stock

Des tests toujours utiles

Les autotests sont des tests antigéniques, c'est-à-dire qu'ils détectent la présence d'une protéineprotéine du SARS-CoV-2, la nucléocapside, dans le prélèvement. De leur côté, les tests PCR recherchent le matériel génétiquematériel génétique du coronavirus, son ARNARN. Avec les techniques de criblage, le test PCR permet de suspecter la présence du variant Omicron, ce qui est impossible avec un autotest seul.

La baisse de sensibilité des autotests ne remet pas en cause leur utilisation selon la FDA. Ils sont toujours utiles pour détecter le coronavirus, surtout chez les personnes qui ont des charges viralescharges virales importantes dans le neznez. Certains pharmaciens proposent de superviser les autotests pour limiter les erreurs de prélèvements ou de lecture du résultat.

Voici un tutoriel pour utiliser l'Autotest Covid-19. © Ministère des Solidarités et de la Santé