Les courges forment une grande famille. © Profotokris, Fotolia
Santé

Certaines courges peuvent être toxiques !

ActualitéClassé sous :légume , Alimentation , Cuisine

L'automne, c'est la saison des potimarrons, butternut et autres cucurbitacées. Leur goût légèrement sucré et leur forme les rendent aussi populaires dans l'assiette qu'en décoration. Mais attention, toutes les courges vendues dans le commerce ne sont pas comestibles, certaines sont mêmes toxiques ! 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Alimentation moderne : les grandes avancées et les échecs depuis un demi-siècle  L'industrie alimentaire nous nourrit-elle mal ? Oui et non, démontre le docteur Cocaul, nutritionniste et chroniqueur à Futura. Notre alimentation moderne est abondante et bien sécurisée. Cependant, les préparations et les emballages sont trop attractifs, tandis que le renfort en sucre et en sel la rend trop riche, causant de véritables épidémies, à commencer par l'obésité. 

Les cucurbitacées sont une famille botanique qui regroupe environ 800 espèces que l'on connaît le plus souvent sous les noms de citrouille, potiron, potimarron, butternut... Elles ont été domestiquées il y a plusieurs millénaires par l'humanité et consommées depuis pour leur fruit et leurs graines. On les retrouve sur les étals des magasins et dans les potagers dès l'automne.

Attention aux courges amères

L'Anses (l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) met en garde néanmoins contre la consommation de courges dites « amères ». Il s'agit par exemple des coloquintes, vendues à but décoratif et qui ne doivent pas être consommées, mais aussi des spécimens cultivés dans les potagers qui ont le même aspect que les variétés consommables. En effet, certaines cucurbitacées produisent des substances toxiques de la famille des cucurbitacines qui résistent à la cuisson. Elles ne sont pas mortelles mais provoquent des symptômes digestifs comme des diarrhées et vomissements qui peuvent aboutir à une déshydratation et d'autres symptômes liés.

Recommandation de l'Anses sur les courges amères. © Anses
L'Anses recommande d'en goûter un petit morceau cru

Pour savoir si une courge est comestible, l'Anses recommande d'en goûter un petit morceau cru : si elle est amère, il ne faut pas la consommer. Cela vaut aussi pour les variétés cultivées au potager. Il ne faut pas consommer une courge dont on ne connaît pas l'origine, ni semer des graines de l'année précédente qui pourraient être issues d'une hybridation avec une plante sauvage ou une plante amère cultiver dans le même potager. 

En cas de symptômes, il faut appeler la Samu en faisant le 15 (ou le 112 au niveau européen) ou le centre antipoison le plus proche.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !