Le mot champignon évoque d’emblée les sous-bois et la promesse d’une balade découverte, voire d’une cueillette gourmande. Leur rôle dans la nature est en revanche moins connu. Il existe pourtant une alliance entre des champignons et le système racinaire des plantes. Comment les arbres en profitent-ils ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le hêtre des forêts auvergnates, un nid de biodiversité À chaque étape du Tour de France 2013, le Muséum national d’histoire naturelle témoigne de la null

Les champignons mycorhiziens colonisent le système racinaire des plantes et développent une association symbiotique appelée « mycorhize » (myco, champignonchampignon en grec) et rhize (racine). Ces bio-organismes se fixent au niveau des racines des sujets nouvellement plantés et entrent naturellement en symbiose avec elles par l'intermédiaire du mycélium - partie pérenne des champignons. Le mycélium composé d'un ensemble de fins filaments, nommés hypheshyphes, va entourer les radicellesradicelles pour former un manteaumanteau fongique et ainsi faciliter l'assimilation des éléments nutritifs puisés dans le sol, comme les sels minérauxminéraux et l'eau.

Le saviez-vous ?

Quelques champignons comestibles, comme les truffes, font partie du groupe de champignons mycorhiziens.

Les mycorhizes créent des extensions racinaires (appelées mycélium) et contribuent au développement de l'arbre. © nilsonn et al-2005, biomed central
Les mycorhizes créent des extensions racinaires (appelées mycélium) et contribuent au développement de l'arbre. © nilsonn et al-2005, biomed central

La symbiose champignons-arbres : quels bénéfices ?

En amplifiant la ramification des racines des arbresarbres, les mycorhizesmycorhizes permettent une croissance plus rapide des sujets, une floraison et une fructification plus abondantes. Bénéficiant du mycélium, les arbres deviennent ainsi plus résistants aux maladies et aux agressions extérieures, ils bénéficient notamment d'une meilleure tolérance à la sécheressesécheresse. L'arbre (ou la plante) fournit en retour des glucidesglucides et d'autres nutrimentsnutriments aux champignons. On parle alors de symbiose ou d'alliance mycorhizienne. Les mycorhizes, ces « champignons » naturels, enrichissent par ailleurs la terreterre en facilitant le développement d'autres micro-organismesmicro-organismes nécessaires aux arbres et à l'équilibre du sol, générant une mutualisation des ressources sous et hors sol.

À noter

Des mycorhizes et des engrais enrichis en mycorhizes sont vendus en jardinerie, sous forme de poudre. Ils permettent lors d'une plantation d'enrichir une terre si cette dernière est trop pauvre.