Les mycorhizes sont des associations symbiotiques contractées par les racines des végétaux avec certains champignons du sol. C'est une relation naturelle entre la plante et le champignon à bénéfice réciproque. La mycorhization est indispensable pour 80 % des plantes à racines. Les mycorhizes favorisent l'absorptionabsorption par les racines des éléments minérauxminéraux de la rhizosphère et du sol, et améliorent ainsi la nutrition de la plupart des espèces végétales et permettent de mieux absorber l'eau et de résister aussi au stress hydrique ainsi qu'aux maladies.

Les mycorhizes favorisent le développement des arbres. © Wing-Chi Poon, Creative Commons, CC by-sa 2.5
Les mycorhizes favorisent le développement des arbres. © Wing-Chi Poon, Creative Commons, CC by-sa 2.5

Les mycorhizes chez les arbres

Ces bio-organismes se fixent sur les racines des sujets et entrent naturellement en symbiose avec elles. Ils sont alors capables de créer des extensions racinaires, appelées mycélium, qui facilitent et accroissent l'assimilation des éléments nutritifs (sels minéraux et eau) puisés dans le sol. L'amplification de la ramification des racines des arbres favorise leur développement et la sécrétionsécrétion d'antibiotiquesantibiotiques. Les sujets traités deviennent alors plus résistants aux maladies et aux agressions extérieures.

Ces champignons naturels enrichissent par ailleurs le sol en facilitant le développement d'autres micro-organismesmicro-organismes nécessaires à la croissance des arbres et à l'équilibre du sol. Des produits, notamment utilisés en agriculture biologique, sont apparus récemment dans le commerce, sous forme de granulés.

Dessin d'une coupe de racine mycorrhizée montrant deux principaux types de mycorhizes : les endomycorhizes et les ectomycorhizes dont voici des vues en coupe très schématiques. © Nil-the-Frogg, <em>Wikimedia Commons</em>, CC by-sa 1.0
Dessin d'une coupe de racine mycorrhizée montrant deux principaux types de mycorhizes : les endomycorhizes et les ectomycorhizes dont voici des vues en coupe très schématiques. © Nil-the-Frogg, Wikimedia Commons, CC by-sa 1.0

Les structures générées par l'association mycorhizienne peuvent être classées sur la base de critères écologiques, morphologiques et physiologiques. On distingue plusieurs types de mycorhizes :

  • les endomycorhizes à arbuscules,
  • les ectomycorhizes,
  • les ectendomycorhizes,
  • les mycorhizes arbutoïdes, monotropoïdes et orchidoïdes.