L’indice UV indiqué sur les cartes météo mesure l’intensité du rayonnement solaire et le niveau de risque pour la peau. De nombreux facteurs peuvent influencer cet indice, comme la saison, l’altitude, la concentration d’ozone ou la réverbération.

Cela vous intéressera aussi

Inventé en 1992, l'indice UV mentionné sur les cartes météométéo est mesuré sur une échelle allant de 0 à 11 et plus. Défini par l'OMSOMS, le Programme des Nations unies pour l'environnementProgramme des Nations unies pour l'environnement et l'Organisation météorologique mondiale, il reflète à la fois l'intensité du rayonnement ultravioletultraviolet à un endroit donné mais aussi les risques pour la peau et les yeux qui dépendent de nombreux facteurs. Ceci explique pourquoi il peut varier à quelques kilomètres de distance.

De quoi dépend l’indice UV ?

  • La latitude : il est plus fort à l'équateuréquateur.
  • La saison : le maximum est atteint au solstice d'étésolstice d'été.
  • Les conditions météorologiques : nébulosité, humidité.
  • La visibilité : une pollution aux aérosolsaérosols peut ainsi filtrer 30 à 40 % du rayonnement solairerayonnement solaire.
  • La concentration d'ozoneozone dans l'atmosphèreatmosphère filtrant le rayonnement ultraviolet.
  • L'heure solaire, le maximum est atteint à 14 h l'été.
  • L'altitude : l'indice UV augmente de 4 % quand on s'élève de 300 mètres.
  • La réverbération : la neige réfléchit 80 % des UV, le sable 15 % et l’eau 25 %.

En revanche, l'indice UV ne dépend pas de la température : les UV ne chauffent pas ! On peut avoir une sensation de froid tout en étant exposé à une forte dose de rayonnement.

Comment est calculé l'indice UV ?

L'indice est calculé en fonction du rayonnement UV (mesuré en mW/m2), puis pondéré de l'indice d'action érythémateux. Ce dernier dépend de la longueur d'ondelongueur d'onde des UV, plus ou moins dangereuse : les UVA (315 à 400 nm) sont ainsi moins nocifs à court terme pour la peau que les UVB (280 à 315 nm). Le résultat est ensuite divisé par 25 mW/m2 pour obtenir la valeur de l'indice UV.

Les valeurs de l’indice UV se regroupent en cinq plages de niveau de risque. © Céline Deluzarche, Futura
Les valeurs de l’indice UV se regroupent en cinq plages de niveau de risque. © Céline Deluzarche, Futura

Quelle est la valeur maximale de l’indice UV ?

En général, l'indice UV indiqué sur les cartes de Météo France est la valeur maximale de l'indice sur la journée, atteinte dans une tranche de deux à quatre heures autour du midi, heure solaire. En France métropolitaine, les valeurs estivales maximales ne dépassent en général pas l'indice UV9. Sous les tropiques, elles peuvent dépasser l'indice UV14 en altitude et sur les plages.

Le plus fort indice UV jamais enregistré date de 2003 sur le volcan Licancabur, à 5.916 mètres d'altitude dans les Andes boliviennes. Sous l'effet combiné d'une couche d’ozone plus fine, de l'altitude, des incendies et d'une éruption solaireéruption solaire survenue quelques semaines auparavant, les chercheurs y ont mesuré un indice UV de 43,3 !