Quelles sont les meilleures races de chien de chasse ? © verve, Adobe Stock
Planète

Quel est le meilleur chien de chasse ?

Question/RéponseClassé sous :chien , chien de chasse , chasseur

Que l'on chasse le canard ou le sanglier, que l'on cherche un chien de battue ou un chien d'arrêt, voici les meilleures races de chiens pour aider le chasseur à débusquer et ramener les proies.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Ces 10 choses que vous devez savoir sur votre chien  Des dizaines de milliers d’années qu’il nous suit… comme un petit chien. Mais si parfois nous avons l’impression de tout savoir de notre meilleur ami, les chercheurs n’ont pas fini de nous en apprendre. 

« Il n'existe pas de meilleur chien de chasse dans l'absolu », prévient André Varlet, directeur de la Centrale canine. Un épagneul sera ainsi très doué pour rapporter un faisan tombé dans un buisson, mais pas du tout pour débusquer un renard dans son terrier. Parmi les 10 groupes de chiens officiels, sept peuvent être employés pour la chasse.

Les terriers et teckels

Les terriers et les teckels sont des chiens de taille modeste (6 à 9 kg) adaptés à la chasse au petit gibier : blaireau, lapin, lièvre, renard... Il doit être suffisamment petit pour déloger les animaux de leur terrier, avoir un très bon odorat, et être « criant », c'est-à-dire aboyer fort pour prévenir le chasseur. « Ce sont aussi des chiens courageux, qui n'hésitent pas à s'attaquer à plus gros qu'eux, et persévérants, pour pister le gibier sur de longues distances », indique André Varlet. Les teckels apprécient aussi l'eau et sont capables de ramasser des canards tombés dans un étang.

L’Irish terrier déterre les renards et blaireaux hors leur trou. © stevewithouck, Flickr

Les chiens courants

Le groupe des chiens courants (beagle, brachet allemand, basset, griffon vendéen...) est destiné à chasser les animaux à poils, petits et gros : lièvre, renard, lapin, sanglier, chevreuil. Il chasse en meute et doit être capable de suivre le même animal sur une longue distance sans se laisser disperser. À la fois obéissant et autonome, il doit avoir une voix profonde qui s'entend à plusieurs kilomètres à la ronde pour guider les tirs des chasseurs. Il s'adapte à tous types de terrain.

Le foxhound anglais chasse en meute (petite et grande vénerie). © Bethany, Flickr

Les chiens d’arrêt

Les chiens d'arrêt (épagneul breton, braque allemand, setter anglais, pointer...) sont utilisés pour signaler la présence du gibier et le « bourrer » (forcer son arrêt), puis le rapporter une fois abattu. On l'utilise principalement pour la chasse au perdreau, faisan, caille, bécasse ou canard. Le chien d'arrêt a comme principale qualité un excellent odorat qui lui permet de sentir l'odeur du gibier portée par le vent. Il trace alors de rapides zigzags jusqu'à s'approcher suffisamment de la proie sans la faire fuir. Une fois le chasseur arrivé, il fait s'envoler l'oiseau que le chasseur peut alors tirer.

Le braque allemand piste le gibier pour guider le chasseur jusqu’à sa proie. © Dogs, Adobe Stock

Les chiens rapporteurs ou leveurs de gibier

On trouve dans cette catégorie le Golden retriever, le labrador, le cocker, le Springer anglais ou encore le barbet. Contrairement au chien d'arrêt, le chien rapporteur sert à rabattre le gibier vers le chasseur et à repérer où est tombée la proie pour la rapporter à son maître. « Ce sont des chiens obéissants, avec un très bon odorat et qui doivent avoir un excellent "marking", observer et garder en mémoire les différents points de chute », indique André Varlet. Ce sont de chiens « durs au mal », qui n'hésitent pas à s'engager dans les ronces et les broussailles pour récupérer un lapin ou un faisan. Le Golden retriever ou épagneul d'eau est aussi un excellent nageur capable d'aller chercher un canard tombé au milieu d'un étang.

Le Golden retriever est doté d’un excellent sens de l’observation et d’une bonne mémoire (le « marking »). © Franco Vannini, Flickr

Les chiens nordiques et primitifs

Ces chiens type spitz finlandais ou laïka russo-européen sont utilisés en Scandinavie pour chasser le gros gibier : renne, ours, élan... Ils possèdent un bon sens de l'orientation et acculent leur proie aux abois.

Les lévriers

La chasse au lévrier est interdite en France mais encore pratiquée en Espagne, au Portugal, dans certains pays de l'Europe de l'Est et en Russie. Le lévrier chasse à vue sur terrain dégagé et n'a donc pas forcément besoin d'un bon odorat. En revanche, il est très rapide et doit savoir anticiper les trajectoires d'un lièvre ou d'un loup. Les races préconisées sont le lévrier greyhound, le lévrier galgo ou le barzoï de Russie.

Jugée trop cruelle, la chasse au lévrier est interdite en France mais reste autorisée dans d’autres pays européens. © mfotohaus, Adobe Stock

Finalement, quel chien choisir si l'on pratique un peu tous les types de chasse ? « Je conseille comme chien de chasse polyvalent un chien d'arrêt type braque allemand, épagneul allemand ou griffon allemand, préconise André Varlet. Il va pouvoir à la fois rechercher, signaler et achever le gibier, même s'il n'a pas d'aussi bonnes qualités de pisteur et de voix que les chiens de battue et les chiens courants ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !