Des chercheurs de l’université de l’Arkansas (États-Unis) proposent d’analyser des dents fossilisées pour distinguer celles de loups de celles de chiens et ainsi dater le moment où le chien est devenu le meilleur ami de l’Homme. © Jean Kobben, Adobe Stock
Planète

Le chien est le meilleur ami de l’Homme depuis au moins 30.000 ans

ActualitéClassé sous :chien , domestication du chien , meilleur ami de l'Homme

Les chiens sont les premiers animaux à avoir été domestiqués par l'Homme. Bien avant les débuts de l'agriculture. Mais on ne sait toujours pas exactement à quel moment de l'histoire. Pourtant aujourd'hui, des chercheurs proposent une nouvelle méthode plus précise que la différenciation morphologique. Une nouvelle méthode qui remonte la domestication du chien à au moins 28.500 ans.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] 5 drôles de chiens  Découvrez le dogue de Bordeaux, l'une des plus anciennes races de chiens français, le chihuahua, fragile en apparence mais à la surprenante longévité, le mâtin napolitain, élu chien le plus laid du monde en 2017, le puli et ses myriades de poils et le xoloitzcuintle, aussi appelé le chien nu mexicain. Ces cinq drôles de chiens méritent bien notre attention, au moins le temps d'une vidéo. Bonne promenade d'une minute et trente-neuf secondes avec eux ! 

À quel moment de notre histoire le chien est-il devenu notre meilleur ami ? Les scientifiques hésitent encore. Quelque part entre il y a 15.000 et 40.000 ans, a priori. Mais dans les premiers temps de la domestication, il ne devait pas être aisé de distinguer le loup du chien par sa morphologie. Aujourd'hui, des chercheurs de l'université de l'Arkansas (États-Unis) estiment qu'il est possible de dater plus précisément l'apparition des premiers chiens par des changements de comportement, et notamment de régime alimentaire.

Pour en avoir le cœur net, ils ont analysé des dents fossilisées trouvées sur le site de Předmostí, en République tchèque. Des dents datées de 28.500 ans, environ. Résultat : les dents des canidés identifiés comme des loups présentent des microsillons moins marqués que celles des canidés ressemblant plus à des chiens.

Ici, un chien paléolithique avec un fragment d’os entre ses dents. Un os probablement introduit là après sa mort, dans le cadre d’un rituel. © Peter Ungar, Université de l’Arkansas

Des changements de comportement avant les changements morphologiques

Selon les chercheurs, l'usure des dents raconte que les loups consommaient alors probablement plus d'aliments souples, comme des chairs. Alors que l'usure des dents de ceux qui étaient soupçonnés être des chiens trahit la consommation d'aliments plus durs tels que des os laissés par les Hommes.

Cette découverte pourrait aider à préciser la date à laquelle le chien est réellement devenu le meilleur ami de l'Homme. En effet, « ce signal comportemental, ce changement de régime alimentaire, marqué sur les dents peut apparaître plusieurs générations avant que se produisent des changements morphologiques permettant de distinguer les loups des chiens », explique Peter Ungar, chercheur en anthropologie dans un communiqué de l’université de l’Arkansas. Une information importante, car d'un point de vue anthropologique, justement, comprendre quand et comment les Hommes ont domestiqué les chiens peut apporter des informations intéressantes sur les comportements des premiers Homo sapiens.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !