Planète

Chevreuil

DéfinitionClassé sous :zoologie , cervidé , herbivore
Une harde de chevreuil en hiver. © Olavfin, domaine public

Chevreuil (Linnaeus 1758) - Capreolus capreolus

  • Ordre : Artiodactyla
  • Famille : Cervidae
  • Sous-famille : Capreolinae
  • Genre : Capreolus
  • Taille : 0,95 à 1,35 m (hauteur au garrot 0,60 à 0,75 m - longueur des bois 0,25 m)
  • Poids : 15 à 30 kg
  • Longévité : 6 à 7 ans en moyenne

Statut de conservation UICN : LC préoccupation mineure

Description du chevreuil

Le chevreuil est un petit cervidé à la robe brunâtre dont le coloris peut virer au roux au printemps, et au gris-brun en hiver. Sa morphologie est adaptée à la course et aux bonds. Son corps est étroit, et ses pattes fines et longues sont terminées par des sabots pointus. Il arbore des bois caducs et une tache appelée miroir orne le fessier. Jaunâtre en été, elle vire au blanc en hiver. Le chevreuil n'a pas de queue.

Chevreuil (brocard). © Patrick Straub

Habitat du chevreuil

On trouve le chevreuil sur la presque totalité des pays européens, à l'exception de l'extrême nord, jusqu'en Asie. Les biotopes dans lesquels il vit sont variés. On le trouve aussi bien dans les bois de feuillus, les forêts mixtes, les prairies et les clairières couverts de bosquets et de taillis. Et il fréquente également les espaces dégagés tels que les champs et on peut le rencontrer occasionnellement en limite des zones urbaines, voire dans les zones pavillonnaires.

Chevreuil égaré en zone pavillonnaire. © Patrick Straub

Comportement du chevreuil

Le chevreuil est très discret. Essentiellement forestier, il trouve refuge au sein des taillis et des arbres. C'est un animal grégaire en hiver. À cette période il forme des groupes d'une dizaine d'individus. Sédentaire, il exploite durant toute sa vie un territoire d'une centaine d'hectares. L'adulte communique par des postures, des cris ressemblant aux aboiements d'un chien, et le « miroir » fessier qu'il arbore, lui permet de communiquer au sein du groupe et à donner l'alerte en cas de danger. Lorsqu'il se sent menacé il est capable d'atteindre la vitesse de 70 km/h sur quelques centaines de mètres.

Chevreuil (brocard). © Sylvain Haye, CCA-S A 1.0 Generic licence

Il passe la moitié de son temps à se reposer et dispose de nombreuses zones de détente sur son territoire. Le chevreuil est territorial et, pendant sept mois de l'année, procède à des marquages hormonaux et odorants des arbres. On appelle ces marquages « frottis » et « grattis », et « régalis » lorsque les deux sont associés. Ce comportement répétitif sur les mêmes végétaux, pose le problème de la régénération des arbres lorsque les populations sont denses. À force d'être endommagés, ces derniers s'épuisent et meurent. 

La cellule sociale de l'animal est matriarcale et se compose d'une chevrette et de ses jeunes de l'année. En cas de menace, la femelle abandonne provisoirement ses petits en s'enfuyant bruyamment pour détourner l'attention du prédateur. Le chevreuil assure un rôle de régulateur de la végétation dans le biotope qu'il occupe. Que ce soit par broutage ou par frottis, il contribue à la création de milieux semi-ouverts, et permet la diffusion des propagules et des graines, qu'il transporte dans son pelage, sous ses sabots ou dans ses intestins.

Chevreuil (brocard). © Patrick Straub

Reproduction du chevreuil

La période du rut a lieu de la mi-juillet à la mi-août. L'œstrus de la femelle ne dure que 24 à 48 heures lors desquelles le mâle suit la chevrette en suivant un itinéraire circulaire avant de s'accoupler. La gestation dure neuf mois et demi car après la fécondation, l'embryon ne se fixe par gestation différée qu'au bout de quatre mois, et la gestation réelle dure cinq mois. En octobre et décembre a lieu un second rut lors duquel quelques femelles fécondées entament la gestation directe. Les portées sont généralement de deux petits pesant de un à deux kilos, qui sont allaités pendant deux ou trois mois. Les jeunes sont sevrés au bout de cinq ou six mois et s'émancipent au bout d'une année. Ils atteignent leur maturité sexuelle vers 2 ans.

Faon. © Durazell, GNU FDL Version 1.2

Régime alimentaire du chevreuil

Le chevreuil se nourrit de plantes diverses, d'herbes,  de bourgeons, de feuilles et de jeunes branches. Il ne digère pas les graminées sèches et s'il fréquente parfois les zones de cultures, c'est pour s'alimenter de plantations d'hiver (luzerne par exemple). En hiver, il mange également des glands, des faines, des feuilles de ronces et du lierre. Il adore le sel, et les chasseurs s'en servent pour fixer une population.

Chevreuils mâle (bois en velours) et femelle. © Jojo, GNU FDL Version 1.2

Menaces sur le chevreuil

Le chevreuil ne s'est jamais aussi bien porté que ces dernières décennies en terme de populations. Bien qu'il soit considéré comme un gibier de choix et régulièrement chassé, il n'a presque plus de prédateurs naturels dans de nombreuses régions d'Europe. Sa prolifération est régulée par la chasse et dans les zones à fortes densités de populations, par les maladies parasitaires. Le cervidé est considéré comme une espèce-réservoir de l'anaplasmose humaine (maladie transmise par les tiques).

Cela vous intéressera aussi