Des chercheurs de l’université du Maryland (États-Unis) ont mis au point une méthode de production d’un bois transparent qui pourrait être appliquée à la construction de maisons. © Ingo Bartussek, Adobe Stock
Maison

Une nouvelle manière de faire du bois transparent

ActualitéClassé sous :Bâtiment , bois , bois transparent

[EN VIDÉO] Rendre le bois transparent  Des chercheurs de l’université du Maryland (États-Unis) proposent une méthode simple pour rendre le bois transparent tout en conservant sa solidité et sa légèreté — par rapport au verre. Du peroxyde d’hydrogène, la lumière ultraviolette du soleil, de l’éthanol et un peu d’époxy et le tour est joué. De quoi imaginer des fenêtres, des toits et même des structures entières en bois transparent. © Science Advances 

Depuis longtemps, les chercheurs espèrent mettre au point un bois transparent, à la fois solide et léger, pour améliorer les qualités écoénergétiques de nos maisons. Et aujourd'hui, une équipe propose une nouvelle manière d'y arriver. Alors, bientôt des « vitres » en bois ?

Du bois transparent ? Ce n'est pas la première fois qu'on en entend parler. Les scientifiques y travaillent depuis un certain temps. Parce que les constructeurs de maisons lui trouvent des avantages. Et notamment, sa résistance supérieure à celle du verre. Mais le bois transparent peine à arriver sur le marché car étant trop difficile à produire.

Jusqu'alors, la méthode plébiscitée consistait à éliminer la lignine du bois grâce à des produits chimiques. Une méthode chronophage et qui produit pas mal de déchets liquides et un bois fragilisé. Aujourd'hui, des chercheurs de l’université du Maryland (États-Unis) proposent non plus d'éliminer la lignine, mais de la transformer.

Sur cette photo, on voit très bien l’herbe et la fleur au travers d’un morceau de bois transparent produit par les chercheurs de l’université du Maryland (États-Unis). © Qinqin Xia, Université du Maryland

Un bois plus résistant et léger que le verre

Leur idée : appliquer du peroxyde d'hydrogène sur le bois, puis l'exposer à la lumière du soleil -- aux ultraviolets de cette lumière, plus précisément -- avant de le tremper dans l'éthanol pour le nettoyer et de remplir les pores avec de l'époxy transparent pour le lisser. Une méthode propre, promettent les chercheurs.

Le bois ainsi produit s'est révélé 50 fois plus résistant que le bois transparent produit par méthode traditionnelle. Tout en laissant passer 90 % de la lumière. Il est plus solide et plus léger que le verre. Il offre une meilleure isolation. Il pourrait ainsi être utilisé pour les fenêtres et les toits. Et même pour les murs, comme matériau porteur.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !