Un bois est considéré comme sec s’il contient moins de 19 % d’humidité. © Satoshi KAYA, Flickr
Maison

Comment différencier le bois sec du bois vert ?

Question/RéponseClassé sous :Maison , Menuiserie , chauffage

Pour le chauffage ou la menuiserie, il est essentiel d'utiliser du bois bien sec, sans quoi le bois va émettre plus de fumée ou se déformer au fil du temps. Voici comment vérifier que son bois est bien sec.

Cela vous intéressera aussi

Le bois vert fraîchement coupé contient entre 35 % et 100 % d'humidité. Le bois est dit « sec » lorsque son taux d'humidité est inférieur à 19 %, et « mi-sec » lorsque son taux d'humidité est compris entre 20 % et 35 %. Utiliser du bois bien sec est essentiel en menuiserie, car le bois sec a des propriétés mécaniques supérieures au bois humide. De plus, le bois vert va se déformer et se rétracter au fil du temps en séchant. Les pièces peuvent aussi se fendre ou se disjoindre. C'est pourquoi le bois de charpente doit contenir moins de 10 % d'humidité et le lamellé croisé entre 9 % et 15 %.

Utiliser du bois bien sec est également important pour le bois de chauffage. Le bois humide émet plus de fumée qui encrasse les conduits, se consume moins bien, libère plus de substances polluantes et dégage deux fois mois de chaleur que le bois sec à volume égal.

L’aspect et le poids du bois

Le bois sec est plus léger que le bois humide (il perd jusqu'à 50 % de son poids lors du séchage). Son écorce s'enlève facilement et les extrémités de la bûche sont fissurées et foncées. Le bois sec présente une couleur un peu grisâtre et un aspect « craquelé ». Il va aussi émettre des flammes bleues lorsqu'il est brûlé, tandis que le bois humide aura tendance à produire plus de flammes jaunes.   

Le bois doit être sec pour être utiliser en chauffage. © Enrique Hoyos, Pexels

Le bruit

Frappez deux morceaux de bois l'un contre l'autre : si le bruit est sourd et terne, c'est probablement que votre bûche est trop humide. Si le bruit est net et produit un « tintement », c'est que le bois est bien sec.

L’odeur

Le bois humide dégage des odeurs de résine et de sève qui témoignent que son processus de séchage n'est pas terminé. Le bois sec n'est pas odorant quelle que soit son essence.

Le test du liquide vaisselle

Appliquez quelques gouttes de liquide vaisselle ou de savon liquide sur une extrémité de la bûche et soufflez à travers de l'autre côté. Si de la mousse se forme, c'est que le bois est suffisamment sec pour être brûlé ou travaillé. Cela est dû au fait que l'eau présente dans les canaux naturels du bois a disparu et que l'air peut donc passer.

Une sonde d’humidité

La sonde d'humidité (ou humidimètre) permet précisément de connaître le taux d'humidité du bois. Il est conseillé de prendre la mesure à différents endroits de la bûche, car certaines parties sèchent plus vite que d'autres.

Comment faire sécher son bois

Empilez votre bois de chauffage dans un endroit sec, où l'air circule suffisamment. Si vous devez le stocker à l'extérieur, pensez à le surélever (sur une palette par exemple) afin de l'isoler de l'humidité du sol. Vous pouvez bâcher le bois pour le protéger de la pluie, mais veillez dans ce cas à laisser le premier étage découvert pour laisser l'air circuler.

Les planches de menuiserie doivent quant à elles être empilées en laissant un espace d'environ trois centimètres entre chaque planche afin de laisser passer l'air et d'accélérer le séchage.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !