La recharge des véhicules électriques est l’un des principaux problèmes de ce type de véhicule : réseau de bornes de recharge, temps de chargement, etc. © Buffaloboy, Adobe Stock
Planète

Quels sont les défauts de la voiture électrique ?

Question/RéponseClassé sous :Automobile , voiture électrique , voiture hybride

Les voitures électriques présentent des avantages mais également des inconvénients, elles ne sont pas adaptées à toutes les situations. L'autonomie et l'un des plus gros points faibles, les longs trajets risque d'être problématiques. Actuellement l'autonomie moyenne est de 150 à 600 km soit environ 100 à 500 kilomètres réels. Pour une utilisation en ville la voiture électrique peut s'avérer être un bon choix. Avant de vous diriger vers ce type de voiture, faisons le point sur les défauts de la voiture électrique.

Vous aimeriez en savoir plus par rapport à ces véhicules électriques qui attirent beaucoup l'attention en ce moment pour diverses raisons. Il est temps de se pencher sur le sujet pour mieux comprendre quels sont les inconvénients par rapport à une voiture traditionnelle. Le gouvernement veut des bornes de recharge rapide sur toutes les aires d'autoroutes d'ici 2023.

La voiture électrique, une bonne idée...

Avec la prise de conscience de la limitation des réserves de pétrole et de l'enchérissement structurel de cette source d'énergie, ainsi que de la problématique des émissions de CO2 et du changement climatique, les voitures sobres en carbone sont l'objet d'un fort engouement depuis quelques années.

Parmi ce type de véhicule, la voiture électrique mue par la fée électricité est très présente, en particulier en France. Cette voiture virtuellement propre, indépendante du pétrole et silencieuse a de nombreux atouts pour séduire.

... qui demande bien des améliorations

Pourtant cette technologie butte encore sur plusieurs problèmes dont les plus importants sont la production, le stockage et la distribution de l'électricité. En effet, lorsque ces voitures électriques sont déclarées zéro émission, il s'agit d'émissions locales. Car pour alimenter ces véhicules, il faut d'abord produire de l'électricité. Dans ce cas, seule l'électricité d'origine renouvelable peut être qualifiée de propre. L'essentiel de l'électricité est cependant d'origine fossile ou nucléaire et induit donc des émissions de polluants, de CO2 et la production de déchets nucléaires.

Par ailleurs, l'électricité est difficile à stocker, ce qui pose un problème important d'autonomie, d'encombrement et de coût aux voitures électriques. Actuellement, la technologie des batteries lithium-ion assure une autonomie de 100 à 200 km environ pour un temps de charge d'une demi-heure à plusieurs heures.

Les chargeurs rapides et certaines batteries spécialisées (SCiB) chargent un véhicule à 80% en 30 minutes, tandis que sur une prise domestique normale (220 volts) il faut à peu près 8 heures. Si elles représentent une réelle amélioration par rapport aux batteries au plomb, elles ont cependant une durée de vie limitée et impliquent un recyclage pour éviter de polluer l'environnement. De plus, leur coût est responsable du prix élevé des véhicules.

L'autre difficulté liée à l'alimentation des voitures électriques est l'intégration de ces véhicules dans le réseau de distribution d'électricité. Tout d'abord, il est nécessaire de créer des infrastructures suffisantes pour couvrir le territoire de bornes de recharge, compte tenu de l'autonomie réduite de ces véhicules. Ensuite, la recharge des voitures créera une demande supplémentaire et massive d'électricité à certains moments (le soir et la nuit) que le réseau devra gérer et satisfaire. Cela nécessitera de nouvelles capacités de production et d'organisation de la distribution, avec des réseaux intelligents (smart grids) vraisemblablement.

Au chapitre des inconvénients de la voiture électrique, on peut ajouter la vitesse, généralement plus faible que celle des voitures thermiques même s'il existe des modèles électriques aux performances impressionnantes. Pour certains enfin, l'absence de bruit est un défaut de plus car cela pourrait représenter un danger pour les piétons et cyclistes.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !