Ce gros plan n'est pas sans rappeler la plus célèbre des sculptures de Rodin. Ce géant, jugé menaçant et agressif, se révèle en réalité doux et timide. Brassens se trompait lorsqu'il chantait Gare au gorillegorille car nous n'avons pas à nous méfier de lui. C'est plutôt à lui de nous craindre puisqu'il est menacé d'extinction. © Sébastien Meys