Un éclair tue 4 gorilles des montagnes en Ouganda

Classé sous :singe , gorille des montagnes , impact de foudre

Une bien mauvaise nouvelle pour cette espèce déjà en danger : un éclair a tué d'un coup quatre gorilles des montagnes dans le parc national de Mgahinga, au sud-ouest de l'Ouganda, dans la nuit du 3 février. Ces quatre gorilles (trois femelles et un jeune mâle), appartenaient à un petit groupe de 17 individus entrés dans le parc en 2019 depuis le Rwanda voisin. « L'examen des lésions post-mortem et les observations de terrain laissent penser que les gorilles sont morts d'électrocution due à un éclair », confirme le Greater Virunga Transboundary Collaboration (GVTC), qui coordonne la gestion de la région de Virunga -- partagée entre l'Ouganda, la RDC et le Rwanda. Les 13 gorilles restants semblent heureusement se porter bien.

Le foudroiement d'animaux est relativement fréquent. En 2016, plus de 300 rennes avaient ainsi été foudroyés en Norvège lors d'un violent orage. En 2019, deux girafes d'un zoo de Floride avaient, elles aussi, succombé à une décharge de foudre. Grâce aux efforts de protection menés ces dernières années, la population de gorilles des montagnes est passée de 680 individus à plus de 1.000 aujourd'hui, concentrés dans la région des Grands Lacs africains. Il n'empêche que la perte des gorilles est une bien mauvaise nouvelle. « Le potentiel des trois femelles pour la reproduction était immense », déplore Andrew Seguya, le secrétaire général du GVTC, sur la chaîne BBC.

Quatre gorilles des montagnes ont été foudroyés dans le parc national de Mgahinga en Ouganda. © Joseph King, Flickr