Celles que les scientifiques classent parmi les forêts déciduesforêts décidues sèches tropicales et subtropicales s'épanouissent sous un climatclimat chaud qui alternealterne saison sèche et saisonsaison des pluies. C'est l'un des biomesbiomes qui a le plus souffert de la transformation sous l'action des Hommes. Car ces forêts constituent un réservoir de terres agricoles et des ressources en boisbois facilement accessibles.

Les forêts sèches de Nouvelle-Calédonie (France) - ici dans toute leur splendeur de couleurscouleurs un peu dures et arides - s'étendent sur la côte ouest et le nord de la Grande Terre. Elles n'occupent aujourd'hui plus que 2 % de leur surface d'origine. En cause : les feux de brousse, le défrichement et les espèces invasivesespèces invasives. Elles présentent toutefois toujours un fort taux d'endémismeendémisme. On y trouve notamment une grande variété de lianes, d'arbresarbres et d'arbustes remarquables. Côté faunefaune, ce sont surtout des oiseaux et des insectesinsectes qui s'y cachent. On y trouve la moitié des papillons diurnesdiurnes de Nouvelle-Calédonie et 20 % des papillons nocturnesnocturnes. © Barsamuphe, Wikimedia Commons, CC 3.0