Planète

Un refuge pour la faune et la flore

Dossier - Plaidoyer pour les haies - Découverte du cincle plongeur
DossierClassé sous :zoologie , écologie , haies

-

Ce superbe dossier en deux parties nous révèlera l'utilité des haies de nos campagnes, pratiquement disparues de nos jours, puis vous découvrirez quel est cet étrange oiseau de nos rivières "le cincle plongeur" .

  
DossiersPlaidoyer pour les haies - Découverte du cincle plongeur
 

Pour bien comprendre l'intérêt d'une haie, il faut considérer, tout d'abord, sa situation dans l'espace.

Celle-ci est, en effet, toujours implantée dans un milieu naturel différent (prairie, culture...) dont elle " casse " l'uniformité, tout en favorisant un " effet de lisière " bénéfique pour la faune.

De plus, de chaque côté de la haie, se développe une zone de transition particulièrement intéressante, faisant office de " tampon " entre la haie et les milieux ouverts d'alentour. Cette situation privilégiée permet donc la coexistence, sur un espace relativement restreint, de diverses populations animales provenant de différents milieux (forêt, friches, cultures, prairies).

Pie bavarde - Copyright Frédéric FEVE - tous droits réservés.

La composition de la haie est également déterminante pour la faune. En règle générale, une haie est constituée de multiples arbustes à baies, souvent mêlés à quelques " hautes tiges " (arbres fruitiers ou forestiers). La " zone tampon " située de part et d'autre privilégie, quant à elle, les végétaux herbacés. Bien entendu, cette végétation luxuriante va être à l'origine de nombreuses chaînes alimentaires.

Haie d'aubépine - Copyright Frédéric FEVE - tous droits réservés.

La floraison échelonnée des diverses plantes attire moultes insectes butineurs (papillons, abeilles, bourdons, syrphes...). D'autres invertébrés se nourrissent des feuilles ou des tiges, tandis que d'autres encore, prédateurs, consomment les premiers !

Baies de tröene sauvage - Copyright Frédéric FEVE - tous droits réservés.

Toute cette microfaune va immanquablement provoquer l'arrivée de nombreux animaux insectivores qui bénéficieront, d'autre part, du couvert végétal abondant pour installer leur nid. De la même manière, la fructification étalée des plantes herbacées, des arbres et des arbustes, permet l'existence de multiples animaux granivores et frugivores.

Chevêche - Copyright Frédéric FEVE - tous droits réservés.

Bien entendu, les prédateurs viendront tout naturellement prélever leur dîme parmi ce petit monde ! La richesse faunistique et floristique de la haie est spectaculaire. Cette formidable diversité contribue à l'équilibre du milieu et limite efficacement les risques de prolifération d'espèces pouvant s'avérer très néfastes pour les cultures (campagnols par exemple !).

Chat forestier - Copyright Frédéric FEVE - tous droits réservés.