La déforestationdéforestation est responsable de 25 % des émissionsémissions de gaz à effet de serregaz à effet de serre (14 % pour l'industrie et 17 % pour les transports) d'où une très forte responsabilité de la déforestation dans le réchauffement climatiqueréchauffement climatique ! Un jour de déforestation = empreinte écologiqueempreinte écologique équivalente à 8 millions de personnes prenant l'avion de Londres à New York.

Il faut lutter contre la déforestation. © Nandini Velho, <em>Wikimedia commons,</em> CC by-sa 3.0
Il faut lutter contre la déforestation. © Nandini Velho, Wikimedia commons, CC by-sa 3.0

Les forêts marécageuses de Bornéo qui sont aujourd'hui brûlées pour installer de titanesques monoculturesmonocultures de palmiers à huile, stockent plus de carbonecarbone que toutes les émissions de CO2 provoquées par les transports mondiaux de quatre années réunies. Aussi, les brûler entraîne des conséquences dramatiques sur le réchauffement climatique. L'une des priorités dans la lutte contre le réchauffement climatique aux conséquences si dramatiques pour l'Homme et la biodiversité, est donc à terme l'arrêt de la déforestation en zone tropicale. Et ce, afin que les forêts puissent continuer à remplir leur rôle essentiel de climatiseur.

Il faut sauver les grands singes.
Il faut sauver les grands singes.

Pourquoi sauver les grands singes ?

Sauver les grands singes, c'est donc aussi sauver les forêts dans lesquelles ces primatesprimates vivent, et ainsi sauver toute la biodiversité de ces écosystèmesécosystèmes essentiels pour le climatclimat de notre planète. Mais sauver les grands singes, c'est aussi et enfin aider des peuples vivant de et autour de ces forêts tropicalesforêts tropicales. Eux aussi sont des victimes, trop souvent oubliées de ce cancercancer de la déforestation. Enfin, protéger les grands singes et donc les forêts tropicales, c'est également nous assurer un avenir, nous protéger nous-mêmes, nous, Homo sapiens.

Image du site Futura Sciences

« Nous respirons tous un seul airair. Nous buvons tous une seule eau. Nous vivons tous sur une seule terreterre. Nous devons tous la protéger. Aidez-nous. Aidez-vous avant qu'il ne soit trop tard. La forêt est mère de la vie. La sauver, c'est nous sauver nous-mêmes. » (Raoni Metuktire, chef du peuple Kayapo, leader du mouvementmouvement de défense de la forêt amazonienne).