Planète

Quelques éléments de Morphologie et de physiologie d'un solide carnassier

Dossier - Le Crocodile du Nil
DossierClassé sous :zoologie , crocodile du nil , Faune

-

Le crocodile du Nil est l'un des plus grands reptiles vivants vivant actuellement. Ils appartiennent à l'embranchement des Vertébrés et à la classe des reptiles. Les reptiles sont retrouvés dans toutes les régions tempérées et tropicales du monde.

  
DossiersLe Crocodile du Nil
 
Quatrième dent du crocodile du Nil © Photo Philippe Mespoulhé Reproduction interdite

Les crocodiles se distinguent des autres crocodiliens par la quatrième dent de chaque mâchoire inférieure, qui dépasse sur le côté lorsque la gueule est fermée (cette même dent n'est pas visible chez les alligators). Leur museau est long et triangulaire, à mi-chemin entre le museau étroit et long des gavials et le museau ovale et court des alligators et des caïmans. Ils mesurent habituellement entre 2 et 4 m de long.

Patte avant du crocodile du Nil © Photo Philippe Mespoulhé Reproduction interdite
Patte arrière du crocodile du Nil © Photo Philippe Mespoulhé Reproduction interdite

Les crocodiles ont quatre membres terminés par des pattes palmées, sur lesquelles des griffes (5 aux pattes avant et 4 aux pattes arrières) leur servent à grimper sur les rives et à creuser des nids au moment de la ponte (pour les individus femelles). Leur peau est recouverte d'écailles donnant une couleur allant du vert brun au presque noir ce qui leur offre un excellent camouflage..

Ecaille de la peau du crocodile du Nil © Photo Philippe Mespoulhé Reproduction interdite

Les mâchoires sont assez puissantes pour broyer les os mais n'ont guère de force à leurs extrémités (il est ainsi possible de les maintenir fermées à main nue, acte fortement déconseillée pour le commun des mortels).

Dent du crocodile du Nil © Photo Philippe Mespoulhé Reproduction interdite

Les crocodiles sont les reptiles les plus évolués sur le plan physiologique, et leur anatomie interne est proche de celle des oiseaux.

Gueule ouverte du crocodile du Nil © Photo Philippe Mespoulhé Reproduction interdite

Leur température corporelle varie selon l'environnement, et ils s'enterrent dans la boue pendant les périodes d'estivation ou d'hivernation, lorsque les températures sont extrêmes. Les crocodiles régulent en effet leur température corporelle en captant la chaleur du soleil, des pierres ou du sol, en fonction de leurs besoins. Lorsque la chaleur est trop intense, ils se tiennent à l'ombre. Ils maintiennent ainsi leur corps à une température proche de la valeur caractéristique de leur espèce. Leur température corporelle est proche de celle de l'environnement lorsque l'animal est endormi ou au repos.

Régulation thermique du crocodile du Nil © Photo Philippe Mespoulhé Reproduction interdite

Les deux poumons sont fonctionnels. Le thorax et l'abdomen ne sont pas séparés par un diaphragme, et la respiration se fait au moyen des muscles costaux et intercostaux.

Le cœur des crocodiles est constitué de deux oreillettes et d'un ventricule presque complètement divisé en deux par une cloison. Le sang veineux retourne au cœur, depuis la queue et les membres postérieurs, à travers les reins.. Le sang de la région abdominale revient par un système porte en passant à travers le foie. A noter que le crocodile ne possède pas de vessie.

Leurs yeux et leurs narines situées au sommet du crâne lui permettent de guetter ses proies et de respirer même quand il est immergé.

Sa queue épaisse et puissante lui sert de godille quand il nage et de véritable arme dont il se sert avec efficacité.