Planète

La dynamique des paysages

Dossier - Paysages et roches : l'épiderme de notre planète
DossierClassé sous :géologie , roche , strate

-

Où que nous soyons, notre regard « foule » le paysage ! Paysage fugace qui défile par la fenêtre du train ou de la voiture. Paysage mosaïque qui se dessine depuis le hublot de l’avion. Paysage environnant qui se déroule tout au long d’une randonnée. Paysage panoramique que l’on scrute depuis un belvédère.

  
DossiersPaysages et roches : l'épiderme de notre planète
 

Mouvements tectoniques, érosion, activité humaine... Le paysage est construit au fil des événements terrestres.

Reculée de Baume-les-Messieurs, vue du belvédère de Crançot, Jura. © Jean-Christophe Benoist CC BY-SA 3.0

Le paysage résulte de quelques facteurs principaux :

  • la nature des roches qui en constituent les sous-sols,
  • les mouvements tectoniques qui les soulèvent, les affaissent, les cassent, les déplacent et les plissent ;
  • les phénomènes d'érosion qui les usent, les sculptent, les transportent et les déposent ;
  • du couvert végétal qui l'habille et le protège ;
  • sans parler de l'homme qui pioche, qui pelte et qui s'installe !

Un paysage n’est jamais définitif

Impossible de classer les paysages de façon systématique, tant leur formation dépend de nombreux facteurs. Pour les uns, leur origine volcanique est indéniable, pour d'autres, c'est la tectonique qui est le principal moteur de leur mise en place. Les paysages totalement et immensément plats résultent généralement de phénomènes de dépôts, anciens ou plus récents, le plus souvent en milieu marin, deltaïque ou lacustre.

Désert blanc, Égypte. © François Michel

La roche façonne les paysages

La nature des roches influe beaucoup sur les silhouettes paysagères. Les régions calcaires diffèrent totalement de celles constituées de granite ou d'argile. C'est dans les calcaires, dissolution oblige, que se façonnent les paysages karstiques, magie des mondes secrets qui nous font pénétrer sous terre. De nombreux paysages exceptionnels du monde sont en grès. Quant à la craie, elle signe de sa blancheur les pays où elle affleure.

La reculée de Baume les Messieurs dans le Jura. © François Michel

Paysages et érosion

Une multitude de paysages sont principalement nés de la violence des agents d'érosion, dont le comportement sur la surface dépend totalement du climat et de la résistance des roches. Point de communes mesures entre les morphologies glaciaires, les bad-lands ravinées ou les chicots instables d'origine éolienne du Sahara central ! Le littoral est aussi un secteur particulier pour la formation d'une grande variété de paysages. La mer s'y comporte de façons différentes en fonction du trait de côte et des courants. Tantôt, elle décape et façonne falaises et « trous de l'Enfer », tantôt elle accumule sable et plages que le vent peut remanier en systèmes dunaires...