Le Conseil européen pour la recherche nucléaire vient de passer un accord avec IBM pour celui-ci mette en place une solution d'informatique en grille d'une capacité de stockage atteignant 1 PetaOctet (un million de GigaOctets).
Cela vous intéressera aussi

Cette énorme ressource de données servira à faire avancer la recherche dans le domaine de la physiquephysique des particules, pour aller au-delà du Big BangBig Bang.

Pour l'occasion, IBMIBM étrennera son logiciellogiciel de virtualisation du stockage, appelé "Storage Tank". Toutes les données issues du "Large Hadron Collider", un accélérateur de particules franco-suisse d'un diamètre de 27 Km, seront traitées et stockées par cette ressource logicielle.

Pour commencer, le CernCern tient à s'assurer d'avoir misé sur le bon cheval et met en place un petit réseau en grille de 20 TeraOctets, reposant sur six serveursserveurs xSeries tournant sous Gnu/Linux. Cependant, la montée en puissance devrait se faire rapidement, le PetaOctet devant être atteint en 2005.

Ce sera au Cern OpenLab, composé de chercheurs et d'acteurs industriels, de mener à bien cette expérience. Parmi, ces acteurs, on trouve HPHP, IntelIntel et bien sûr IBM, trois zélateurs des solutions Lintel (Gnu/Linux sur processeurprocesseur Intel Itanium).

Cette collaboration entre IBM et le Cern est la suite logique d'un travail entamé en 2001 au sein du projet "European DataGrid".