Planète

Replanter son sapin de Noël !

Dossier - Le sapin de Noël, un arbre féerique
DossierClassé sous :botanique , sapin , Noël

Les sapins de Noël font partie du décor et contribuent à l'atmosphère féerique de la fête. Il faut dire que les aiguilles persistantes d’un beau sapin jouissent d’un côté symbolique, celui de la vie. Le fait d’illuminer un tel arbre est aussi un symbole de continuité et de renouveau. On appelle d’ailleurs ce conifère « arbre de l’enfantement » et, dans certains pays, il est de tradition d’en planter un dans le jardin le jour de la naissance d’un enfant…

  
DossiersLe sapin de Noël, un arbre féerique
 

Après avoir suivi les conseils pour bien conserver votre sapin de Noël, vous pourrez le replanter pour lui offrir une seconde vie.

Replanter son sapin de Noël, une belle initiative. © Daniel Schwen CC BY-SA 2.5

Choix d’un emplacement

Évitez le vent et le plein soleil ! Préférez la mi-ombre, en fuyant les vents froids et les lieux où stagne l'humidité. Si votre sapin se dégarnit, présentant des trous au lieu d'un aspect uniforme, ce sera souvent dû à des courants d'air froids, qu'il faudra absolument éviter dans les premières années de culture.

Trou de plantation

Attendez une période sans gel et sans pluies abondantes pour planter votre sapin, cela dans un trou d'environ 60 centimètres de côté et de profondeur. Cette cavité devra être au moins le double du volume de la motte de votre conifère. Labourez le fond de ce trou afin de décompacter la terre. Si votre sol est de mauvaise qualité, apportez une bonne terre de jardin ou ajoutez-lui un peu de sable et de terreau. Épandez aussi un engrais de fond dans le trou, qui aidera à la reprise de votre arbuste et à l'émission de jeunes racines.

Offrez une seconde vie à votre sapin de Noël ! © AFSNN

Mise en terre

Si la motte du sapin vous paraît sèche, faites-la tremper dans un grand récipient empli d'eau jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de bulles d'air qui s'en échappent. Placez votre sapin au centre du trou, sans briser la motte, dont la partie supérieure devra affleurer le sol. Remplissez le trou tout autour des racines en tassant régulièrement la terre avec le pied. Avec le surplus de terre, formez une cuvette. Arrosez alors abondamment, même si le sol est humide.

Pose d’un tuteur

 Si votre arbuste dépasse 1,50 mètre de hauteur, installez un tel support, en le plaçant en biais pour ne pas abîmer les racines. Mieux vaudra attendre quelques jours avant de l'attacher au tronc avec des liens en fil de fer entourés d'une plaque de liège ou d'une gaine électrique. Ne serrez pas trop cette attache pour ne pas étrangler le tronc.

Arrosages

Durant l'été, vous doucherez le feuillage de votre arbre très souvent, chaque soir après une journée à plus de 25 °C. Cela évitera ou ralentira les attaques systématiques d'araignées rouges dont votre sapin pourra être l'objet. En hiver, un tel arrosage sera inutile au jardin et devra être parcimonieux si vous avez planté votre sapin sur un balcon ou une terrasse. Bien sûr, il ne faudra pas apporter la moindre goutte d'eau par temps de gel.

Et si vous n’avez pas de jardin ?

Si vous n'avez pas la chance de posséder une parcelle de terrain, il vous restera la possibilité de transformer votre sapin en compost ou en bois de chauffage, après l'avoir fait sécher.

Une adresse utile : AFSNN, Les Prés 58230 Alligny-en-Morvan tél. : 03.86.76.15.54.