Cela vous intéressera aussi

Zibeline (Linnaeus 1758) - Martes zibellina

  • Ordre : Carnivora 
  • Sous-ordre : Caniformia
  • Famille : Mustelidae
  • Sous-famille : Mustelinae
  • Genre : Martes
  • Taille : 35 à 55 cm (longueur de la queue 20 à 25 cm)
  • Poids : 0,800 à 1,800 kg
  • Longévité : 8 à 12 ans

Statut de conservation UICNUICN : LC préoccupation mineure

Description de la zibeline

La zibeline est un petit mustélidé à la fourrure brune soutenue, parfois noire luisante sur la partie dorsale, et plus claire sur le dessous. La tête possède un museau plus allongé que celui de la martre des pinsmartre des pins, ses oreilles rondes sont plus petites et ses pattes plus courtes. La queue est également courte et touffue. Les individus japonais arborent une tache de poils clairs sur la gorge. La fourrure est plus douce et plus soyeuse que celle de sa cousine et s'éclaircit en hiverhiver pour devenir blanchâtre. Elle porteporte le nom de « sablesable », dont le terme est devenu un générique pour nommer certaines races d'animaux à poil noir : lapins ou chats, et est entré en héraldique pour désigner la couleurcouleur noire.

Zibeline peinte. © Tynt22, domaine public

Zibeline peinte. © Tynt22, domaine public

Habitat de la zibeline

Par le passé, on trouvait la zibeline dans la partie nord de l'Europe et de l'Asie, mais sa distribution actuelle se limite au continent asiatique, depuis l'Oural jusqu'au Japon sur l'île de Hokkaido. Elle vit en sympatriesympatrie avec la martre des pins dans toutes les forêts tempéréesforêts tempérées et boréales de conifères situées sous le Cercle PolaireCercle Polaire.

Comportement de la zibeline

La zibeline vit dans des gîtes creusés à proximité des berges des rivières ou des plans d'eau, dont l'accès se situe généralement entre les racines des arbresarbres. Le mustélidé est un excellent grimpeurgrimpeur. Il chasse à l'ouïe et à l'odoratodorat. La zibeline est diurnediurne mais discrète.

Dessin de zibeline. © Johann Christianus Daniel von Schreber, domaine public

Dessin de zibeline. © Johann Christianus Daniel von Schreber, domaine public

Reproduction de la zibeline

La période de reproduction s'étend du mois de juin au mois d'août. Lors des parades nuptiales les zibelines sautent et courent en miaulant comme des chats. L'ovuleovule fécondé ne s'implante dans l'utérusutérus que huit mois après l'accouplementaccouplement et le développement embryonnaire ne dure qu'une trentaine de jours. Les portées se composent de un à sept petits qui naissent aveugles et couverts d'une fine couche de poils. Ils ouvrent les yeuxyeux après trente à trente-cinq jours et sont totalement sevrés au bout de sept semaines. Les jeunes atteignent la maturité sexuelle vers 2 ans.

Zibeline en pelage d'hiver. © Tokumi, CCA-SA License

Zibeline en pelage d'hiver. © Tokumi, CCA-SA License

Régime alimentaire de la zibeline

La zibeline se nourrit essentiellement de petits rongeursrongeurs : lemmings, campagnols ou tamias, des oiseaux et des œufs, des amphibiensamphibiens et des insectesinsectes. Il lui arrive également de capturer des poissonspoissons qu'elle mange en les maintenant à l'aide de ses pattes avant. Lorsque les proies se font rares, elle se rabat sur les baies, les fruits et les noix.

Menace sur la zibeline

La zibeline a été chassée depuis le Moyen Âge pour sa fourrure exceptionnelle et l'espèceespèce a frôlé l'extinctionextinction. Il y a un siècle il n'y avait plus qu'environ 300 individus à l'état sauvage. De nos jours les populations se sont reconstituées mais sans que les quelque seize sous-espècessous-espèces n'aient de statut particulier de protection car les données sont insuffisantes, et les pelisses que l'on trouve actuellement dans le commerce, proviennent d'animaux d'élevage. La chasse est encore autorisée dans certaines régions de Russie.

Pelisses de zibelines. © Kuerschner, domaine public

Pelisses de zibelines. © Kuerschner, domaine public