Planète

Macaque crabier

DéfinitionClassé sous :zoologie , singe , primate
Photo d'un macaque crabier. © Nino Verde, CC by-SA 3.0

Macaque crabier (Rafles 1821) - Macaca fascicularis

  • Ordre : Primates
  • Famille : Cercopithecidae
  • Sous-famille : Cercopithecinae
  • Genre : Macaca
  • Taille : 0,40 à 0,55 m (longueur de la queue 0,40 à 0,65 m)
  • Poids : 3 à 6 kg
  • Longévité : 20 à 25 ans

Statut de conservation UICN : LC Préoccupation mineure

Description du macaque crabier

Le macaque crabier, dont il existe dix sous-espèces, possède un pelage variant du brun clair au gris brun sur la tête, les épaules, le dos et les bras. La partie ventrale est moins fournie et plus claire. La face rosée est surmontée d'une crinière de poils plus longs sur la partie supérieure du crâne formant une sorte de crête façon iroquoise, et encadrée d'une moustache et d'une barbe carrée. Mâle et femelle arborent une coloration blanche autour des yeux près des narines. Le singe possède une queue aussi longue que le corps. Le mâle est plus massif et robuste que la femelle. 

Macaque crabier. © Eric Bajart, GNU FDL Version 1.2

Habitat du macaque crabier

Le macaque fait preuve d'une grande adaptabilité. On le trouve dans des habitats divers allant des forêts humides le long des fleuves et des rivières, aux mangroves du littoral. Il vit dans toute l'Asie du Sud-Est (Laos, Vietnam, Cambodge, Myanmar, Thaïlande, Malaisie...) et également sur les îles indonésiennes de Sumatra, Java et Bornéo, ainsi qu'aux Philippines. Il n'hésite pas à fréquenter les lieux habités par l'Homme et à investir les villages et les temples.  

Macaques crabiers en Thaïlande. © Christina Rebernic, GNU FDL Version 1.2

Comportement du macaque crabier

Le macaque à longue queue est un primate social et grégaire qui vit en groupe multimâles de plusieurs dizaines d'individus. Les femelles sont généralement deux ou trois fois plus nombreuses que les mâles. L'animal est diurne et sa journée se décompose en phases de déplacements, d'alimentation, de repos et de contacts sociaux. Leur domaine vital est d'un peu plus d'un kilomètre carré. C'est un primate de canopée qui se réfugie et dort dans les hautes branches des arbres surplombant les rivières pour pouvoir s'échapper en cas de danger, car c'est un excellent nageur. Pour se tenir au chaud pendant la nuit, il se serre contre ses congénères, et chaque groupe occupe son propre végétal. Il maîtrise une vaste gamme de vocalisations, de gestuelles et de mimiques pour communiquer avec les siens. Le macaque crabier a de nombreux prédateurs dont le crocodile marin, le python, le varan, la panthère, le tigre, et les rapaces.  

Macaques à longue queue. © Albert, CC by-SA 3.0

Reproduction du macaque crabier

La femelle donne naissance à un bébé unique au terme d'une gestation de cinq à six mois. Le petit vient au monde recouvert d'une fourrure noire qui vire dans les tons de gris-vert ou brun au bout de trois mois. La couleur du poil indique le statut de l'individu et là, en l'occurrence, celui du nouveau-né. Le petit reste avec sa mère durant de longs mois et se déplace avec elle en s'agrippant à ses longs poils. Il arrive que de jeunes adultes ayant fraîchement immigré (rejoint un autre groupe) commettent des infanticides pour inciter les femelles convoitées à ovuler à nouveau. Après le décès prématuré d'un nouveau-né, une femelle de rang supérieur peut kidnapper le petit d'une femelle plus jeune et l'élever à sa place. Le singe atteint sa maturité sexuelle vers cinq ans.

Histoire de famille. © Taro Taylor, CC by 2.0

Régime alimentaire du macaque crabier

S'il est exact que le macaque doit son nom au fait qu'il se nourrisse de crabes violonistes du genre uca à proximité de l'eau et surtout dans les mangroves, ce menu ne constitue pas son seul aliment. C'est un singe opportuniste dont le régime est autant végétarien que carnivore. Il mange des fruits, des graines, des feuilles, des racines, des fleurs, mais aussi des insectes, des œufs, des amphibiens et des reptiles, voire des poissons. Il représente une sérieuse menace pour les cultures et n'hésite pas à faire les poubelles ou les décharges dans les villages.

Dîner de macaque. © Shawn Allen, CC by 2.0

Menaces sur le macaque crabier

Le macaque crabier est considéré comme une espèce invasive car il constitue une menace pour les espèces indigènes dont il pille les ressources. Il fait également preuve d'agressivité envers l'Homme lorsque celui-ci veut le chasser de ses champs ou de ses habitations dans lesquels il s'invite fréquemment sans demander l'avis du propriétaire. Les populations étant bien fournies et couvrant une vaste répartition géographique, son statut n'est pas préoccupant. Les effectifs des îles Nicobar de la sous-espèce Macaca fascicularis umbrosa doivent faire l'objet d'un suivi, et sont inscrits comme vulnérables. Les groupes de Macaca fascicularis philippensis sont considérés comme presque menacés, et les spécimens de Macaca fascicularis condorensis sont également jugés vulnérables. Les singes sont menacés par la destruction de leur habitat, par le braconnage ou capturé pour alimenter des laboratoires, des cirques ou des collections privées. De nombreux animaux servent de mets exotiques, de remèdes en médecine traditionnelle ou d'aphrodisiaques.

Moment de détente. © Eric Bajart, GNU FDL Version 1.2

Ci-dessous, quelques parcs nationaux où l'on peut observer des macaques crabiers.

Thaïlande :

  • Parc national de Ko Tarutao ;
  • Parc national de Laem Son.

Indonésie :

  • Parc national de Komodo ;
  • Parc national de Bukit Barisan Selatan (île de Sumatra) ;
  • Parc national de Bali Barat. 

Malaisie :

  • Parc national de Bako (État du Sarawak).
Cela vous intéressera aussi