Planète

Héron garde-boeuf

DéfinitionClassé sous :zoologie , oiseau , échassier
Le héron garde-boeuf est un oiseau populaire chez les éleveurs car il est perçu comme un agent de lutte biologique contre les parasites du bétail. © Derek Bakken, CC BY 2.0

Héron garde-bœuf (Linnaeus 1758) - Bubulcus ibis

  • Ordre : Pelecaniformes
  • Famille : Ardeidae
  • Genre : Bubulcus
  • Taille : 0,45 à 0,55 m (envergure 0,80 à 0,95 m)
  • Poids : 0,3 à 0,5 kg
  • Longévité : 12 à 15 ans

Statut de conservation UICN : LC Préoccupation mineure

Description du héron garde-bœuf

Le héron garde-bœuf est un oiseau échassier de petite taille et trapu, au plumage immaculé orné de plumes chamoisées sur la tête, la bavette et sur la couverture alaire en période nuptiale. Son cou épais et court reste rentré entre les épaules, ce qui lui confère une attitude un peu voûtée. Le bec est robuste, court et de couleur jaune, tandis que les pattes sont d'un gris-jaunâtre. Les deux sexes sont difficilement discernables hormis par leurs tailles. Le mâle étant plus grand et un peu plus lourd que la femelle.

Héron garde-bœuf au Niger. © ChriKo, domaine public

Habitat du héron garde-bœuf

Le héron garde-bœuf, dont il existe trois sous-espèces, est réparti sur la presque totalité de la planète en tant que résident permanent ou nicheur. Il aurait même été aperçu sur le continent antarctique. On le trouve généralement dans les zones herbeuses ouvertes, les pâturages, les steppes et les savanes soumises aux inondations saisonnières, les marais peu profonds et les mangroves, depuis le niveau de la mer jusqu'à 4.000 m d'altitude. La sous-espèce Bubulcus ibis ibis est la plus répandue et la plus commune. On la trouve en Europe, en Afrique et dans toute l'Amérique. La sous-espèce orientale Bubulcus ibis coromandus vit en Asie, en Australie et en Océanie, alors que Bubulcus ibis seychellarum est endémique des Seychelles.

Héron garde-bœuf d'Asie dont le plumage est plus coloré. © su neko, CC BY 2.0

Comportement du héron garde-bœuf

Le héron garde-bœuf est un oiseau grégaire qui nidifie en colonies plus ou moins denses, pouvant compter jusqu'à plusieurs milliers d'individus. Il niche dans les arbres ou les buissons à proximité d'un plan d'eau et partage le site avec d'autres espèces des zones humides. Il se nourrit également en groupes, généralement à la suite des grands herbivores autant dans les savanes que dans les pâturages. Son vol consiste en des battements lents, tête rejetée en arrière et pattes tendues. Contrairement aux autres échassiers dont les alignements en vol sont réguliers, le héron garde-bœuf ne montre aucune disposition pour le vol en formation. L'oiseau est habituellement silencieux et n'émet que quelques cris semblables à des croassements pendant la période de nidification. 

Héron garde-bœuf en compagnie d'un cheval henson. © Xav801972, GNU FDL Version 1.2

Reproduction du héron garde-bœuf

Le nid est une petite plateforme bâtie de manière désordonnée à l'aide de branchages, dans les frondaisons d'un arbre. La femelle y dépose de 3 à 4 œufs ovales et teintés de bleu pâle qui sont couvés par les deux parents pendant un peu plus de 3 semaines. Les poussins sont nidicoles et couverts de plumes à leur naissance, mais sont incapables de réguler eux-mêmes leur température corporelle. Ce n'est qu'au bout d'une dizaine de jours qu'ils y parviennent et commencent à quitter le nid vers 2 semaines alors qu'ils n'ont pas acquis leur plumage définitif. Ils commencent à voler au bout de 30 jours et deviennent indépendants 2 semaines plus tard. Ils sont aptes à se reproduire entre 1 et 2 ans.

Héron garde-bœuf nourrissant son poussin. © Boudewijn Berends, CC BY 2.0

Régime alimentaire du héron garde-bœuf

Le héron garde-bœuf se nourrit d'une grande variété de proies dont l'essentiel consiste en insectes, mais il ne dédaigne pas les amphibiens et les vers. On le voit fréquemment en association avec les grands mammifères qu'il débarrasse des parasites, et profite de leurs déplacements pour happer les insectes que les herbivores dérangent. Le long des côtes, il peut également ingérer des œufs et des poussins d'oiseaux marins. Dans certains cas, il n'hésite pas à profiter des déchets humains.

Héron garde-bœuf ayant capturé une grenouille. © Stuart Burns, CC BY 2.0

Menaces sur le héron garde-bœuf

Largement distribuées, les populations de hérons garde-bœufs ne sont pas menacées à l'exception de la sous-espèce des Seychelles dont l'espace vital est très réduit.

Héron garde-bœuf des Seychelles faisant leur marché. © Marion Schneider & Christoph Aistleitner, domaine public

Ci-dessous, quelques parcs et réserves où l'on peut observer le héron garde-bœuf dans son milieu naturel.

France

  • Parc ornithologique du Marquenterre.
  • Parc interrégional du marais poitevin.
  • Parc naturel régional de Camargue.

Belgique

  • Parc naturel des plaines de l'Escault.

Espagne

  • Parc naturel de Aigüamolls de l'Empordà (site d'hivernage en Catalogne, province de Gérone).
  • Parc naturel de la Breña y Marismas del Barbate (province de Cadix).

Tunisie

  • Parc national d'Ichkeul.

Inde

  • Parc national de Ranthambore (état du Rajasthan).
  • Parc national de Kaziranga (état d'Assam).

Kenya

  • Parc national d'Amboseli.
  • Parc national de Nakuru.
  • Parc national du Tsavo.
Cela vous intéressera aussi