Une touche d'exotisme avec le laurier-rose ! © Alabama Extension, Domaine Public
Planète

Laurier-rose

DéfinitionClassé sous :fleurs , jardin , laurier-rose

Le laurier-rose, comme le bougainvillier, apporte la couleur et un petit air de Méditerranée partout en France. De juin à septembre, il porte des petites fleurs simples ou doubles en grande quantité qui prennent des teintes de rose pour les plus nombreux, mais aussi de blanc, de rouge, de jaune ou de saumon. Au jardin, dans un massif ou bien en pot sur un balcon, toutes les situations conviennent au laurier-rose, à partir du moment où il est exposé en plein soleil.

Appellations

Cet arbuste aussi nommé Nerium oleander est la seule espèce du genre Nerium. Il fait partie de la famille des Apocynacées (Apocynaceae) et comptabilise plus de 100 variétés.

Description botanique du laurier-rose

Cet arbuste qui peut mesurer jusqu'à cinq mètres de hauteur porte des petites feuilles étroites, vertes ou panachées suivant les variétés. De juin aux premières gelées, il se couvre d'une multitude de petites fleurs en forme d'entonnoir souvent roses mais qui existent aussi en blanc, saumon, rouge ou jaune. Voici quelques couleurs à découvrir :

  • blanc avec la variété 'Mont Blanc' ou 'Album Plenum' ;
  • rouge avec 'Emile Sahut' ou 'Géant des Batailles' ;
  • rose avec 'Minouche ou 'Alsace' ;
  • saumon avec 'Petite Salmon' ou 'Soleil Levant' ;
  • rose saumoné avec 'Provence ;
  • jaune avec 'Luteum Plenum'ou 'Angiolo Pucci ;
  • rouge clair strié de blanc avec 'Commandant Barthélémy'.

Osez aussi des variétés parfumées comme 'Sœur Agnès' aux fleurs doubles blanches, 'Cavalaire' à la floraison rose ou 'Tamouré' aux fleurs doubles rouge foncé. Pour apporter une petite touche d'originalité, cultivez des variétés au feuillage panaché comme 'Variegata'.

Origines du laurier-rose

On pourrait croire que le laurier-rose est originaire de la côte méditerranéenne, eh bien non ! Il vient d'Asie du Sud-Est et d'Afrique du Nord.

Luminosité avec la floraison blanche de certaines variétés de laurier-rose. © C-Surely Shirly, Domaine Public

Exigences culturales du laurier-rose

Le laurier-rose ne supporte pas les températures basses en dessous de -5 °C. Cultivé au nord de la Loire, prévoyez de le rentrer dans une serre ou véranda. Ce n'est pas pour rien que le laurier-rose est considéré comme plantes d'orangerie, comme les agrumes, qui doivent être hivernés, sauf sur la côte méditerranéenne. Au printemps, en mars-avril, taillez le laurier-rose cultivé en pleine terre afin de redessiner sa silhouette et densifier les branches. Pour les sujets hivernés en pot, faites une petite coupe en fin d'hiver, avant de les ressortir. Profitez-en pour supprimer le bois mort, les branches malades et veiller qu'il soit en pleine forme. Pour les sujets en pot, nourrissez-les avec de l'engrais liquide, environ tous les 15 jours. Profitez d'une séance d'arrosage ! En cas de période de sécheresse, veillez au bon arrosage, sans mouiller le feuillage. Une fois hiverné dans une pièce lumineuse, apportez de l'eau tous les 15 jours.

Utilisation du laurier-rose

Qu'il soit en pleine terre, en pot ou en bac, le laurier-rose isolé fait sensation avec sa silhouette majestueuse et sa floraison longue durée. On le trouve aussi en haies fleuries comme brise-vue car le laurier a l'avantage de conserver son feuillage toute l'année. Pensez à mélanger les variétés pour panacher les couleurs diverses.  

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !